Sarkozy : rétrocommissions et attentat de Karachi

J’écris cet article pour les indécis et les potentiels abstentionnistes des élections présidentielles français du 6 mai prochain. J’ai vu la série ( 6 épisodes de 50 min) sur l’affaire Clearstream. Vous pouvez voir ces 6 épisodes sur youtube dont voici le 5e épisode en intégralité.

Episode 5 : Karachi et le trésor de guerre


A la 40e min, vous voyez le clown Sarkozyzy rire et mentir effrontément. Lire la suite

Publicités

Clearstream condamnée à payer des dommages au journaliste Denis Robert

« Clearstream est condamnée à une amende de 9000 euros et surtout à me verser des dommages dont le montant sera fixé par la Cour d’Appel de Lyon. Toute mon enquête est entièrement validée. Les jugements sont définitifs et sans recours pour la multinationale. La jurisprudence de la cour européenne des droits de l’homme fait foi, les jugements consacrent le droit à l’information comme une vertu cardinale. Il souligne que j’ai fait œuvre d’utilité publique en révélant l’existence et le fonctionnement trouble de Clearstream. Je vais publier un texte plus précis dans la journée. C’est une incroyable et formidable victoire pour le journalisme. Et pour moi. J’ai pu mener ce combat et poursuivre à son terme cette longue procédure grâce au milliers de gens qui ont participé à mon comité. C’est à eux que je pense ainsi qu’au 500 journalistes qui ont envoyé leur carte de presse en soutien. ça fait vraiment plaisir. Mille mercis. » Denis Robert Lire la suite

Villepin, héros français trainé en justice

France : Villepin n’en a pas fini avec la justice

En France, le ministère public va porter en appel le jugement du procès Clearstream, qui a blanchi, jeudi, l’ancien premier ministre français Dominique de Villepin.

« […] C’est vers l’avenir que je veux me tourner pour servir les Français et contribuer, dans un esprit de rassemblement, au redressement de la France », a déclaré Dominique de Villepin, confirmant ses ambitions politiques pour l’élection présidentielle de 2012.

À l’ouverture du procès, il lançait devant les caméras de télévision: « Je suis ici par l’acharnement d’un homme, Nicolas Sarkozy […] J’en sortirai libre et blanchi au nom du peuple français. »

Voyez à quoi peut servir le système judiciaire avec ses lenteurs et ses appels à répétition qui dure des années. Denis Robert, le journaliste indépendant qui avait mis en lumière cette énorme arnaque financière de Clearstream, a fini par craquer face aux nombreux procés gérés par une cohorte d’avocats de la banque d’affaire.

Jet de l’éponge au seizième round. 10.6.2008

Ce texte est ma dernière intervention publique à propos de Clearstream. J’ai pris la décision de refuser toute interview liée à la chambre de compensation luxembourgeoise et de ne plus l’évoquer sur Internet, dans les journaux, à la radio, à la télévision.

Cette décision est douloureuse mais réfléchie. Je la prends après ma lourde et incroyable condamnation pour diffamation (pour un montant de 12500 euros) par le tribunal de Bordeaux suite à des propos vieux de deux ans et plutôt modérés (1) sur le fonctionnement de cette multinationale qui officie dans plus de cent pays, dont quarante paradis fiscaux.

Cette condamnation pour laquelle j’ai fait appel intervient le jour de la dernière audience civile du tribunal de Luxembourg où Cleastream me réclame 100 000 euros en réparation des 421 exemplaires vendus de Clearstream l’enquête dans le Grand Duché.

Avec la partie politique française de cette Affaire Clearstream au départ financiere international (blanchiment d’argent, exode fiscal, corruption etc …) c’est au tour du président actuel de la république française, le médiocre Sarkozyzy de s’acharner sur un éventuel rival pour les législatives françaises de mai 2012. Comme politicien, Villepin a sans doutes des choses a se reprocher mais c’est autre chose que le nain de jardin de formation avocat qui sait a peine parler anglais et use les amalgames et astuces à loisir pour désinformer ses concitoyens. Villepin héros français. Oui il l’a était comme ministre des affaires étrangères quand il a dit Non avec véhémence a l’invasion de l’Irak. Ca n’a pas du tout plu a l’administration Bush mais avec le recul les citoyens américains comprennent aujourd’hui qu’il avait raison sur le fond même si la forme n’était pas très diplomatique.

La justice va a l’encontre de ses objectifs initiaux avec ces modalités actuelles de lenteur et cette exigence de perfection qui devient ridicule avec ses excès qui peuvent annuler un jugement pour irrégularité de procédure.