Pauvres Syriens: longue guerre civile et génocide

Bachar Al-assad, un dictateur syrien et monstre humainPauvre peuple Syrien, la communauté internationale ne peut intervenir de manière légale avec le veto Russe et Chinois du conseil de sécurité. Voici un exemple de ce qui est légal au niveau international (« ne pas intervenir ») n’est pas forcement éthique et bien.

J’avais vu venir cette guerre civile et ce nombre élevé de morts civils, en tout plus de 70.000 morts jusqu’à présent avec les décès de nombreux civils, de combattants insurgés et des militaires fidèles au régime. Aux détracteurs pacifistes de l’intervention en Libye (ou endoctrine par la désinformation russe/chinoise), je leur dis regardez bien le bilan en Syrie et la possible contagion a une guerre dans la région avec l’attaque israélienne, ciblée et récente.

A l’armistice de 1918, les conditions dures pour les perdants ont semé indirectement les graines de la 2e guerre mondiale avec la montée du nazisme en Allemagne et du fascisme en Italie. Je me demande si la création de l’État Israélien en territoire Palestine ne sera pas vu bientôt comme la source indirecte d’une troisième guerre mondiale. C’est clairement la source de tensions très vives dans la région depuis +60 ans. Lire la suite

Guerre civile: bombardements et massacres en Syrie

Il y a exactement un an, j’avais publie un article qui prévoyait une guerre civile en Syrie. Nous y sommes et l’ONU ne peut intervenir pour arrêter le massacre de civil avec le veto russe et chinois. il faudra abolir ce droit de veto des cinq membres permanents et instituait une large majorité a 75% par exemple pour les décisions sur les interventions militaires.

Je souhaite que Bachar Al-Assad connaisse la même fin tragique qu’un autre monstre qu’était Kadhafi. C’est assez révoltant de voir qu’une toute petite minorité de personne peut causer indirectement la souffrance et/ou la mort de tant d’êtres humains. Choquant de voir ces soldats « sniper » de l’armée syrienne se transformant en assassin en tirant sur tout ce qui bouge (femmes, enfants, vieillards) parce qu’ils en ont reçu l’ordre. D’un autre cote, c’est réconfortant de constater que certains militaires refusent de commettre ces atrocités et désertent au risque de leur propre vie. Réconfortant aussi de voir comment les populations arabes voisines accueillent ce flux de syriens qui fuient les bombardements et les massacres. Une minorité d’humains vit comme des rois ou des « dieux » et d’autres humains bien plus nombreux sont traites pire que des rats de laboratoire ! 😦 Lire la suite

Crimes contre l’humanité en Syrie

La répression du régime est terrible et barbare avec des tortures d’enfants (ongles arraches et marque électrocutions). Avec la complicité du gouvernement russe et chinois, ce régime qui a perdu toute légitimité se maintient et continue son massacre et exactions en tout genre, le tout en gagnant du temps en acceptant le processus de négociation de Kofi Annan.

Lire la suite

Guerre civile en Syrie et la désinformation

Déjà plus de 8.000 morts de civils en Syrie et les dirigeants russes et chinois ont mis leur veto a une résolution de l’ONU condamnant la répression en Syrie.

En Syrie, le veto sino-russe est très mal accueilli par les Frères musulmans. « Nous considérons la Russie, la Chine et l’Iran comme des complices directs des horribles massacres commis contre notre peuple, non seulement en soutenant le régime, mais également en lui fournissant directement armes et équipements pour massacrer notre peuple sans défense », indique la confrérie dans un communiqué.

Quand le peuple syrien arrivera finalement a se libérer de cette dictature du clan Hassad, je lui suggère de ne plus vendre son pétrole a la Chine et ni d’acheter d’armes a la Russie en représailles. On voit bien ce que vaut la vie humaine par rapport a des intérêts politiques et économiques pour ces deux puissances. Lire la suite

Le guide Kadhafi, lynché par des libyens, ira sous terre

L’aviation française a identifié et stoppé le convoi dans lequel se trouvait Mouammar Kadhafi avant qu’il ne soit tué dans des affrontements avec les forces révolutionnaires, a déclaré jeudi le ministre français de la Défense

Peu importe les circonstances exactes de sa mort. Il a essayé de s’évader d’une cachette probablement situé en sous-sol et il n’a réussi que pour quelques jours, d’ici qu’il soit inhumé et enterré définitivement sous terre. Il laisse un pays ravagé par 8 mois de guerre civile. Sa ville natale Syrte est complément démolie et ses habitants l’ont fuit. Sa mégalomanie et sa grande susceptibilité la rendue plus stupide et entêté qu’un âne. Il est mort non pas en martyr mais en dictateur lynché par sa propre population comme l’a été en 1945 Mussolini en Italie. Pas plus mal, cela fera un proces en moins et des économies en frais judiciaires pour une nation qui doit se reconstruire complètement.
Lire la suite

22 août 2011: Libération de Tripoli

Les rebelles libyens affirment avoir pris le contrôle de Tripoli, à l’exception du complexe de Bab Al-Aziziah, où se trouve le quartier général du colonel Kadhafi.

Pour plagier un discours français grandiloquent du 25 août 1944 :

Tripoli ! Tripoli outragé ! Tripoli brisé ! Tripoli martyrisé mais Tripoli libéré ! Libéré par lui-même, libéré par son peuple avec le concours des armées de l’OTAN, avec l’appui et le concours de la Libye tout entière : c’est-à-dire de la Libye qui se bat, de la seule Libye, de la vraie Libye, de la Libye éternelle.

Enfin une bonne nouvelle après 6 mois de guerre civile entre les forces fidèles au tyran Kadhafi et les forces de libération libyennes.

Un fils de Kadhafi capturé, un autre se rend

Lire la suite

Vers une guerre civile en Syrie

L’armée et les forces de sécurité syriennes ont mené une nouvelle offensive contre Hama, dans le centre de la Syrie, tuant des dizaines de personnes et faisant des dizaines de blessés, selon des militants des droits de la personne. L’Organisation nationale des droits de l’homme (ONDH) fait état de 95 morts tandis que l’Observatoire syrien des droits de l’homme (OSDH) rapporte 45 morts et des dizaines de blessées.

Depuis le début de la contestation à la mi-mars, la répression a fait quelque 2000 morts, dont plus de 1600 civils, selon les militants.

Après la supposée agression sexuelle de DSK dont les media américains ont longuement commente, passons a une violence bien réelle d’un tout autre genre et d’une ampleur considérable. L’assassinat en masse par le pouvoir en place en Syrie pour terroriser une population afin de la soumettre a continuer d’accepter une dictature qui enrichie une minorité, un clan, et en fait crever de faim une majorité.

La répression en Syrie fait au moins 130 morts pour la journée de dimanche à Hama

Lire la suite

Les révolutions arabes

Après la Tunisie qui a donne le coup d’envoi et l’Égypte qui a suivi, plusieurs autres pays arabes ont eu des révoltes similaires plus ou moins réprimés dans le sang. L’effet domino de ces révolutions arabes est assez incroyable et enthousiasmant vu de l’extérieur mais le prix a payer  peut être assez lourd pour chasser ces vieux dictateurs escrocs et obtenir plus de libertés individuelles et de démocratie.

En Lybie, il y a depuis deux mois une véritable guerre civile et l’armée reste fidèle au dictateur Kadhafi est en train de massacrer sa propre population avec selon des sources  deja 10.000 morts. La coalition ne peut frapper les troupes pro-Kadhafi a l’intérieur des villes et qui bombardent les civils, comme dans Misrata, sous peine de faire d’autre victimes civiles.

Le sénateur de l’Arizona, John McCain, qui visite les troupes rebelles libyennes à Benghazi, a appelé la communauté internationale à reconnaître le Conseil national de transition (CNT), la direction politique de la rébellion, et à fournir des armes aux insurgés. « J’encourage tous les pays, y compris les États-Unis, à reconnaître le Conseil national de transition en tant que voix légitime du peuple libyen. Ils ont gagné ce droit », a déclaré M. McCain, lors d’une conférence de presse.

Pour l’instant, seuls la France, le Qatar, l’Italie et la Gambie reconnaissent le CNT comme interlocuteur en Libye.

Au Yemen

Malgré l’annonce du président Ali Abdallah Saleh de ne pas se présenter pour un nouveau mandat, la situation ne s’est pas calmée au Yémen. Pas un jour ne passe sans manifestations dans le pays, opposant ceux qui contestent le régime et ceux qui le soutiennent. Les manifestants réclament de meilleurs conditions de vie, la démocratie, la fin de la corruption et un changement de dirigeants.

Pour tenter de calmer la grogne populaire, le président Saleh à offert à l’opposition de transférer ses pouvoirs à un gouvernement de transition, tout en conservant la tête du pays. Ainsi, l’opposition pourrait désigner un premier ministre et des élections législatives pourraient se tenir d’ici la fin de l’année. Le président Saleh avait décrété l’état d’urgence, le 18 mars, interdisant notamment aux citoyens de porter une arme. Le bilan des victimes ne cesse pourtant de s’alourdir.

La Syrie est sous état d’urgence depuis 1963. Le gouvernement le justifie par l’état de guerre avec Israël. Candidat unique, Bachar el-Assad a été confirmé comme président par un référendum populaire en juillet 2000. Les décisions sont prises dans le cercle baassisto-alaouite du président et des services de sécurité, la population a un pouvoir électoral très restreint.

Une quarantaine de personnes ont été tuées par les forces de sécurité en Syrie, selon des témoins et des militants des droits de l’homme cités par l’AFP. Comme les journalistes étrangers sont interdits d’accès en Syrie, les sources divergent quant au nombre de morts.

Au lendemain de la levée de l’état d’urgence, qui permettait de museler l’opposition, de procéder à des arrestations arbitraires et de priver la population de presque toutes les libertés civiles, dont le droit de manifester, la sécurité avait été renforcée dans les grandes villes syriennes en prévision des manifestations devenues habituelles le vendredi.

Selon Amnistie internationale, au moins 200 personnes ont été tuées depuis le début de la contestation.

Tout ces pays connaissent des difficultés économiques et la corruption du pouvoir et le manque de liberté doit être plus difficile a avaler pour tout ces citoyens. Quitte a crever de faim, autant tenter sa chance pour renverser cette dictature. Espérons que ces révolutions arabes ne conduisent pas a des théocraties a l’iranienne et tout serait a refaire.

Dans une vrai democratie, c’est l’alternance politique qui sert de soupape au mecontentement populaire et dans une dictature ou une monarchie, on pend le dictateur ou on guillotine le roi comme durant la revolution francaise de 1789.

Kadhafi, un dangereux dirigeant vaniteux, narcissique et paranoïaque

Kadhafi le guide suprême

Voici un article paru en mai 2010, il y a presque 1 an, et qui a pris un sérieux coup de vieux. L’erreur est humaine et tout le monde peut se tromper même le spécialiste officiel. Peu importe si il est fou ou pas suivant la définition qu’on se donne de la folie, sa paranoïa et son narcissisme le met dans une autre catégorie que la « normale ». En tous cas ce spécialiste psy de la CIA doit se faire discret ces temps-ci. Lire la suite

Obama justifie l’intervention militaire en Libye

Le président des États-Unis, Barack Obama, a prononcé un discours lundi soir dans lequel il a justifié l’intervention militaire en Libye par la nécessité d’éviter un « massacre » et « d’horribles violences » à l’endroit de civils.
« Certaines nations peuvent fermer les yeux sur des atrocités commises à l’étranger. Pas les États-Unis d’Amérique. En tant que président, j’ai refusé d’attendre de voir des images de massacres et de fosses communes pour agir », a déclaré M. Obama.
Prenant soin d’éviter le mot « guerre » tout au long de son discours, le président américain a vanté l’efficacité et la rapidité de l’intervention militaire, qui a notamment permis aux insurgés de reprendre la ville stratégique d’Ajdabiya. « En tout juste un mois, les États-Unis et leurs partenaires internationaux ont mobilisé une large coalition, obtenu un mandat international pour protéger les civils, arrêté une armée en marche, empêché un massacre et établi une zone d’exclusion aérienne avec nos alliés. », a-t-il souligné.
Dans les années 90, la communauté internationale avait pris plus d’un an avant d’intervenir pour protéger les civils en Bosnie, a rappelé M. Obama à titre de comparaison. Par ailleurs, il a indiqué que la transition des opérations militaires de la coalition internationale vers l’OTAN se fera mercredi. Bien que le président américain souhaite ultimement le départ du colonel Kadhafi, le mandat de l’OTAN sera limité à l’application de la résolution 1973 de l’ONU, qui limite les opérations militaires à la protection des civils. « Si nous essayions de renverser Kadhafi par la force, notre coalition se disloquerait », a estimé M. Obama. Pas question, donc, de provoquer militairement la chute de Kadhafi. (source)

En 1990, l’Europe a tarde a intervenir en Yougoslavie et le tribunal international a du condamner après coup des dirigeants pour génocide et crimes contre l’humanité. Je préfère une intervention plus rapide et ici bien qu’elle soit un peu tardive, elle arrive au bout d’un mois sous la pression de la diplomatie française. Pour une fois que  l’actuel PRF  (1) Sarkozy fait une bonne chose, je tiens a le signaler et me distinguer des gens qui le critique négativement systématiquement. Obama était réticent a intervenir avec deja 2 guerres sur les bras et une opinion américaine probablement pas favorable a d’autre frais et un autre bourbier militaire.

Le discours d’Obama est excellent comme a son habitude mais je déplore vivement l’usage massif de missiles de croisière Tomahawk a l’uranium appauvri tire  dans certaines villes libyennes pour détruire des infrastructures militaires pro-Kadhafi. En effet chaque missile aurait entre 3 et 300kg de déchet radioactif suivant les estimations et la poussière ainsi générée lors de l’explosion a des conséquences tres néfastes pour la santé des civils et en particulier pour les femmes enceintes des populations a proximité de ces impacts. Ce type d’arme même s’il est précis ne convient pas bien dans cette situation d’intervention « humanitaire » et il serait bon que les média de masse en parle davantage pour que les responsables politiques y réfléchissent a deux fois avant d’utiliser ce type d’arme.

Le réseau voltaire publie le 28 mars un article du professeur Massimo Zucchetti Libye : impact des missiles de croisière à l’uranium appauvri. Il estime entre 50 et 6200 cas de tumeurs cancéreuses supplémentaires prévues en 70 ans suivant des hypothèses optimistes et pessimistes. On parle probablement de plusieurs milliers de décès d’ici 70 ans avec des naissances d’enfants difformes issu directement de cette pollution radioactive. Le 24 mars, le réseau voltaire a publie un autre article, a lire avec précaution car difficilement verifiable, La France préparait depuis novembre le renversement de Kadhafi.

Par contre, je suis tres favorable a l’action des chasseurs français, britanniques et belges avec des petits missiles conventionnels et tires a proximité des chars et avions pro-Kadhafi, souvent situe dans le désert, qui pilonnent les civils libyens. Le guidage a distance des Tomahawks s’il connait une erreur  de trajectoire peut avoir des conséquences terribles pour les civils.

(1) PRF : Président de la République Française