La désinformation ou mensonge de masse

On sait bien qu’il ne faut pas croire aveuglement aux publicités et discours marketing des vendeurs. On apprend aussi assez vite de se méfier des politiciens mais ce qui devait constituer une sorte de contre-pouvoir au pouvoir exécutif et législatif est comme corrompu par les pouvoirs de l’argent et du pouvoir. Je pense au pouvoir judiciaire mais surtout au 4e pouvoir médiatique. La presse française est détenu par qq milliardaires. Nous sommes une civilisation royaliste même s’il y a eu la révolution qui a dure qq années. Nous sommes une civilisation de privilégiés et de plèbe. On est passe du roi, au président monarque, élu pour 5 ans. il y avais les aristocrates et la plèbe nous avons  les stars médiatiques (politicien, intello, artiste) et la population. C’est dans nos mentalité et culture depuis des siècles.

Les media de masse traditionnel et intello médiatique tapent sur « les complotistes » et les media alternatif sur Internet. Je le faisais aussi en m’apercevant des dérives mais je ne le ferai plus car si on trouve le pire ou trouve aussi mieux que les media de masse traditionnel TV, la presse écrite généraliste voir spécialise.

En France depuis une dizaine d’années, pour entendre un démographe comme Michèle Tribalat qui parle sans tabou de l’immigration avec les derniers statistique ethniques disponible, il faut aller sur TV liberté ou lire ses ouvrages.
Pareil pour un journaliste d’investigation qui parle de terrorisme comme Jean-Loup Izambert, il faut lire ses ouvrages ou écouter une interview sur TV Liberté.

TV liberté c’est la chaîne internet réactionnaire catholique classique. On peut en sourire mais au moins elle donne la parole a des professionnels de qualité quand ils leur semblent aller dans leur sens.
C’est malheureux mais cette censure est nuisible pour la societe française car désinforme et fait le nid de tout les mensonges politiques dans un sens xénophobe ou son contraire mondialiste.

 

Publicités

définition intellectuel (payé ou non)

Du-Grain-à-moudre-300x300De temps en temps, j’écoute l’émission radio Du grain a moudre sur France Culture (via Kodi/XBMC). La qualité du propos est très variable suivant l’invité.

Le journaliste a parlé en introduction de la disparition de l’intellectuel Umberto Ecco. Son invité, un professeur en sciences politiques, définit un intellectuel comme celui qui produit des idées et qui doit être rémunéré. Si votre production intellectuelle n’est pas rémunéré vous n’êtes pas un intellectuel. 😀

Lire la suite

Harper inquiète les journalistes

Médias : Harper inquiète les journalistes

Des regroupements de journalistes de tout le pays dénoncent le gouvernement Harper pour le contrôle qu’il exerce sur l’information. Dans une lettre ouverte, ils affirment que l’information émanant d’Ottawa s’est tarie depuis l’arrivée des conservateurs au pouvoir, au point, selon eux, que le droit du public à l’information est menacé et qu’on assiste à une érosion de la démocratie.

La lettre évoque, entre autres, les obstacles rencontrés lors de demandes d’accès à l’information et la quasi-impossibilité pour les journalistes de pouvoir questionner les ministres ou les responsables des politiques publiques. Le texte souligne aussi que les photographes de presse se voient interdire de plus en plus l’accès à des événements de nature publique. Pour les signataires du document, la propagande a remplacé la transparence. Ils notent que les témoins indépendants sont parfois exclus d’événements publics et remplacés par des collaborateurs du premier ministre, qui produisent des documents photo ou vidéo.

Sous le règne du premier ministre Stephen Harper, l’information émanant d’Ottawa s’est tarie. Les ministres et les fonctionnaires sont muselés. Les demandes d’accès à l’information sont ralenties et parfois bloquées après intervention politique. La transparence a cédé le pas à une forme de propagande léchée dont l’objectif est de manipuler l’opinion publique.

Il est grand temps que les choses changent. Ce n’est pas de la détérioration des conditions de travail des journalistes dont il est ici question, mais d’une lente et certaine érosion de la démocratie.

— Extrait de la lettre ouverte

Je suis triste pour la démocratie canadienne mais je suis content pour tout ces journalistes qui n’ont pas assez mis les choses en perspective dans l’Affaire des commandites. Résultat les canadiens ont élu un politicien bien pire que les petites infractions du Parti Libéral Canadien sur 10 ans et quelques millions détournés. Ici on parle en plusieurs centaines de M$ entre les élections, le G8 et G20, le lac artificiel et sans parler de l’incompétence de l’équipe Harper et des dégâts dans l’image du Canada dans le secteur de l’environnement. Le bilan de ces gouvernements Harper est assez négatif malheureusement pour les canadiens et je suis triste même si ce boomerang médiatique m’amuse un peu sous le thème de l’arroseur arrosé.

J’espère qu’à l’avenir les journalistes mettront mieux en perspective les choses en sachant que le pire est toujours possible. Un politicien expérimenté et légèrement corrompu vaut mieux qu’un jeune politicien incompétent et escroc avec des allures de Mr Propre, tout souriant.

Harper inquiète aussi les citoyens canadiens comme Richard qui commente l’article de Radio-Canada:

Une raison supplémentaire de craindre un état totalitaire: Lorsque Harper parviendra à faire voter la loi sur le financement des partis les libéraux disparaitront comme parti parce que déjà ruinés et le NPD restera un squelette de parti. Les conservateurs auront la majorité absolue et là, oubliez l’opposition, la transparence, le dialogue. Harper aura le champ libre pour passer les lois d’extrême droite: Justice contrôlé par le gouvernement, accès à l’information inexistante, centralisation du pouvoir, mainmise sur le réseau d’information (radio-canada),réduction des droits civiques, etc.

Surveillez également attentivement Québécor avec son projet de réseau de nouvelles nationales copié sur Fox News qui servira d’outil de propagande au conservateur avec la complicité du nouveau président au développement de Québécor recruté chez les conservateurs.

Je continue à croire et répéter que ce gouvernement est le pire danger que le Canada a connu.

Journalistes, informations et salaire des élus politiques

Gouvernement du Québec : La masse salariale explose

En 2003, les salaires du personnel politique du gouvernement libéral coûtaient aux contribuables 18,9 M$, contre 26,4 M$ actuellement. Et rien ne semble indiquer que la crise économique a eu un effet sur la réduction de ces dépenses, bien au contraire. En décembre dernier, au lendemain de sa réélection, Jean Charest a élargi son conseil des ministres en y ajoutant huit nouveaux membres, soit un total de 26.

C’est un classique de l’information des journalistes des média de masse qui est « adroitement » parcellaire comme si je vous indiquai une température et un lieu mais sans vous indiquer la période de l’année. 😆 Un gestionnaire médiocre coutera toujours trop cher même s’il travaillait gratuitement car ses erreurs seraient bien plus lourdes de conséquences financière que son salaire, proportionnellement tres modeste par rapport aux sommes gérés. C’est pas une mauvaise nouvelle si ca pouvait attirer de meilleure candidature. Sauf que le système démocratique ne fonctionne pas exactement comme une entreprise qui augmente ses salaires pour attirer les meilleurs candidats. Avec leur salaire de 19 M$  (0.04% du budget) ils  n’ont pas opéré de changement positif dans la santé comme promis avec le budget provincial de 45.800 M$ pour l’exercice 2003-2004 . Esperons qu’avec ces 26 M$ (0.04% du budget), et les nouveaux membres ils auront une meilleure performance avec le budget 66.100 M$ de l’exercice 2009-2010. C’est d’autant plus important que la relance sera importante avec cette crise financiere et économique mondiale. Maintenant je ne me fais pas trop d’illusions avec le passif de James Charest. Espérons que le parti Libéral du Québec aura bientôt un meilleur chef que cet ex-député fédéral conservateur progressiste d’operette.

Site officiel sur le budget du gouvernement du Québec 2009-2010

PS: Une information ‘Exclusive de RadioCanada’, ils en sont trés fier ces crétins: Des sociétés d’État dépensent des millions. Arrêtez donc vous faites trop de concurrence aux comédies au cinéma avec votre bétise publique et gratuite.  😆

Info-propagande au Devoir

Il y avait la publi-information, il y a aussi l’info-propagande. Le Devoir est un quotidien qui a des articles intéressants et de qualité. Je consulte son site et En Editorial contenait Le bon choix de John Parisella. Est ce que le Parti Libéral a payé pour cette publicité pardon cette info-propagande ? Je suis un peu ironique mais Le Devoir n’indiquait qu’à à la fin que John Parisella est professeur associé à l’université Concordia et conseiller spécial du premier ministre Jean Charest. Oui sauf qu’il précisait pas qu’il était le conseiller justement pour ces élections. J’ai déjà lu des chroniques de politiciens dans un journal comme la presse mais souvent c’est indiqué au début cette information sur le profil de l’auteur. Bref, il parle du faible taux de participation aux USA pour relativiser celui comparable de ces dernières élections québécoises (56%). Mais l’information qui m’a poussé à écrire ce billet c’est que Charest a obtenu l’appui de 97 % de ses militants. C’est tout simplement déprimant qu’un politicien aussi impopulaire voila 2 ans * recueille encore un tel score au sein de son parti. Ça signifie qu’à moins qu’il soit battu électoralement, il sera pas remplacé au sein du parti par un politicien plus intelligent, diplomate et compétent. Ce procédé de faire d’attendre qu’un chef soit clairement battu dans une élection pour le remplacer n’est pas tres rassurant et les citoyens devrait s’inscrire davantage comme militant pour voter contre ce genre de chef.

* Il y a à peine 18 mois, on parlait de la possibilité que Jean Charest quitte la vie politique.

Quand on connait les gaffes qu’il a commis dans son premier mandat majoritaire et ses promesses ultra-optimiste en santé dont il a pratiquement rien livré au bout de 5 ans, on peut avoir de l’amertume de ce sursis politique. S’il y avait pas encore pire dans l’opposition, j’aurai voté contre ce fumiste. Dans ce contexte il est le moins pire choix.

PS: Corrigez-moi si je me trompe mais il semble n’y avoir que 2500 militants au PLQ. 8|

La Presse a des comiques

Quand les politiques font des erreurs, les chroniqueurs et journalistes politiques de la presse et des journaux télévisés sont souvent les premiers à tirer dessus avec leur opinion politique. L’objectivité est assez faible surtout pour les chroniqueurs qui en rajoutent. J’ai lu plusieurs articles d’informations issu de spécialiste très intéressant. Mais voilà que je lis plusieurs commentaires successifs ridicules de La Presse. Les vieux démons reviennent et les amalgames pleuvent, les excès de langage, les déformations de la réalité et j’en passe. Certains sourient des politiciens et je me marre de leur médiocrité d’analyse et de raisonnement. Je suis admiratif que plusieurs soient payés pour fournir cette salade.

Pour une fois que je suis fier du courage politique et des idées de nos politiciens, j’ai honte de  plusieurs journalistes qui raisonnent mal. C’est grave car c’est souvent à travers leur prisme que l’opinion publique se forme. Le hold-up en démocratie se situe surtout avec la désinformation. Je suis sévère mais lisez ces chroniqueurs comme ils sont à côté de la réalité, comme ils ont des lunettes teintés.

Attention je ne veux pas généraliser. D’ailleurs certains journalistes qui disent aujourd’hui des bêtises, n’en disent pas tout les jours. Certains en disent souvent et certains en disent rarement.  Souvent le mieux est d’avoir directement les propos des politiciens et avec un peu de connaissance politique on se rend compte de la médiocrité de certains commentateurs politiques. Si j’étais patron de presse, j’en recyclerai plusieurs dans les actualités sportives. 😀

Lire la suite