Francophones minoritaires a Montréal en 2031


Et si la tendance se poursuit les allophones (1) deviendront majoritaires dans 60 ans. Alors le débat des souverainistes pour le français « contre » l’anglais me semble bien dépassé dans ce contexte de forte immigration canadienne (entre 200.000 et 250.000 immigrants /an) et québecoise (+50.000 immigrants /an).
Comme je l’indiquais dans un précédent article, Minorité blanche dans une école de Montréal, ce problème s’affiche a moi clairement dans mon nouveau quartier quand je regarde les photos de classe de l’école de mon enfant. Depuis 2004, plusieurs photo de classe n’ont aucun élève blanc. Plusieurs classes sont constitués exclusivement d’enfants issu des « minorités visibles » comme on dit.

Ces chiffres n’inquiètent pas Louise Marchand, directrice de l’OQLF, qui note qu’une plus forte proportion d’allophones opte aujourd’hui pour le français comme langue d’usage. « Nos études démontrent également qu’il y a neuf personnes sur dix qui connaissent le français, et même à Montréal », affirme-t-elle.

Est ce que la langue française suffit a elle seule a transmettre les valeurs, la mentalité et la culture québecoise ?
Les petits martiniquais qui apprennent en France (ou dans les territoires d’outre mer) « nos ancêtres les gaulois » vont bien comprendre plus tard que leurs origines et culture ne viennent pas de cela. Idem pour les enfants d’origine indienne, arabe, africaine, asiatique qui ont appris le français a Montreal et sont éduqués a la maison par des parents immigrants originaires de ces pays.

Les politiciens au pouvoir ou dans l’opposition officielle n’ont souvent qu’une vision a moyen terme (4/5 ans) et quand il se projette dans l’avenir c’est pour rêver et faire de belles promesses. Qui au Parti Québecois, diraient que dans 50 ans, on aura un premier ministre d’origine indienne qui instaurera l’hindi comme langue officielle du Québec ? 😆

Ca vous semble comique en 2011 oui je suis d’accord et en 2071 ? Vous serez mort !? Oui sans doute et vos enfants et petits enfants si vous en avez ?

C’est assez étonnant de se retrouver aussi minoritaire dans un quartier de Montreal, au Québec. A se demander si on est pas de passage en Asie et sur le continent africain.

Ce changement sera particulièrement apparent à Toronto, où près des deux tiers (63%) des citoyens appartiendront à une minorité visible. Vancouver sera la seule autre ville canadienne où les minorités visibles seront devenues, en fait, la majorité, avec 59% de la population. A Montréal, cette proportion sera environ du tiers (31%), ce qui représente tout de même une augmentation du simple au double par rapport aux 16% de 2006.

C’est une sorte de colonisation pacifique et légale au Canada qui devrait aboutir a des tensions sociales importantes dans 20 ou 30 ans. L’avenir me donnera raison ou tard. Nous verrons bien…

(1) Un allophone est une personne qui, dans un pays donné, a pour langue maternelle une autre langue que la ou les langues officielles. Donc au Québec ou dans le reste du Canada, un allophone n’a pas le français ou l’anglais comme langue maternelle. Ce terme allophone ne donne pas une indication précise de l’origine de ces populations immigrantes non francophones et non anglophones.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s