Mondialisation ou protectionnisme

Le 26 avril, j’ai assisté sur BFM TV a un moment fort entre les 2 candidats a la présidentielle française et les grévistes de l’usine Whirlpool a Amiens. Pendant que Macron discutait avec les représentants syndicaux, Marine Le Pen a fait un coup médiatique en allant voir les grévistes et en promettant de sauver tout les emplois, quitte a nationaliser temporairement. Elle a dépeint Macron comme un mondialiste et dénoncer une concurrence déloyale. Ce piège savamment tendu a bien fonctionné au début quand Macron qui n’avait pas prévu initialement de voir ces ouvriers grévistes, s’y est rendu sous les sifflets de militants FN et la bousculade entre grévistes et meute de journalistes. Il avait un message très difficile a faire passer car il ne voulait pas faire de promesses en l’air comme Hollande en 2012 avec l’usine sidérurgique de Florange. Lire la suite