Jovanovic : Retraites & banques

Pierre Jovanovic est un écrivain-journaliste français (d’origine Serbe) qui s’est spécialisé dans la finance depuis 2008 mais avant il avait écrit des choses assez mystique et délirante sur les anges gardiens etc… Vous l’avez compris le personnage est assez baroque, pas très cartésien. Pourquoi j’en parle alors si son raisonnement, argumentation n’est pas fiable ? Et bien il brasse beaucoup d’information dont il donne les sources que vous n’entendrez pas souvent dans les media de masse. Il utilise la moquerie pour mieux digérer toutes ces mauvaises nouvelles et prédictions anxiogènes. A écouter de préférence si vous avez le moral et des connaissances en finance pour mettre en perspective, corriger certains raccourcis abusifs et filtrer. En tous cas j’ai de la sympathie pour ce personnage haut en couleur et son ironie « Salaud de Pauvre ». Il est censure dans les médias et internet (wikipedia, youtube…) pour ses propos hors de la doxa et se retrouve inviter que sur TV libertés. Sa revuedepresse-radio qu’il m’arrive d’écouter. A compléter évidement avec des économistes iconoclastes plus solide dans l’argumentation et la finance comme Olivier Delamarche, Philippe Béchade, Pierre Sabatier et Jacques Sapir.

Publicités

La pension alimentaire que paye un multimillionnaire

Patrimoine familial et unions libres :  Le point de vue du multimillionnaire

La femme de 35 ans conteste en Cour supérieure la loi québécoise qui stipule qu’une pension ne peut être versée qu’aux enfants dans le cas des conjoints de fait. Sa démarche a pour but de faire invalider la distinction légale entre le statut de conjoints de fait et celui d’époux. Dans l’ensemble du Canada, la loi reconnait généralement les mêmes droits aux conjoints de fait qu’aux époux après un an de vie commune pour les couples avec des enfants, et après trois ans de vie commune pour les couples sans enfant. La loi stipule que l’époux le plus riche doit payer une pension alimentaire au conjoint qui a le moins d’argent.

L’ex-conjointe demande une pension personnelle de 56 000 $ par mois et un montant forfaitaire de 50 millions de dollars. L’homme verse déjà une pension de 36 500 $ par mois aux trois enfants nés de cette union en plus d’avoir acheté un appartement de 1,5 million de dollars à son ex-conjointe, au Brésil, et un autre du même prix à Outremont. Il paie également les honoraires du personnel suivant:

  • 1 chauffeur, 2 nounous, 1 précepteur pour l’aide aux devoirs
  • 1 maison

😆

Voilà une affaire intéressante financièrement et pas seulement pour la conjointe (brésilienne?) mais aussi dans une moindre mesure pour les honoraires des avocats des deux parties. Les dépenses en personnel et le montant très élevé de cette pension alimentaire me fait sourire ce matin. Au passage une erreur dans cet article qui considère 1 maison comme du personnel. 😀

Les familles avec 3 enfants qui vivent avec moins de 36 500 $ par an et sans personnel doivent apprécier le montant de cette pension alimentaire, tout comme les conjointes séparés d’un mari pauvre. Mesdames choisissez bien votre conjoint choisissez le bien riche et laissez de côté les chômeurs et petits salariés. C’est la sélection natur… pardon judiciaire. Hier soir, j’ai vu une comédie italienne de 1974 « Il Domestico » assez drôle ou justement le personnage principal interprété par Lando Buzzanca est un domestique (majordome) qui change de patron fortuné.

PS: mon titre peut prêter à confusion. J’aurai du titrer : La pension alimentaire que doit payer un multimillionnaire.

Mise a jour de 22 janvier 2013 :
L’affaire continue et la presse canadienne continue de ne pas nommer les protagonistes pour éviter les poursuites judiciaires et parlent de Lola contre Eric. Il s’agit en fait de Guy Laliberte, le fondateur multimillionnaire du Cirque du Soleil, et son ex-conjointe brésilienne.