El Argar, une civilisation disparue

El Argar est une civilisation en Espagne de l’age de bronze qui dure de -2200 a -1550 ans, soit 650 ans, qui a complètement disparu de notre mémoire collective. Ça serait le premier état européen qui était en avance sur les autres communautés. Selon les archéologues, il y aurait eu une élite qui contrôlait sa population par la coercition et la violence via une garde / milice armée.
Le pouvoir politique appartient a une dynastie qui contrôle aussi l’économie. Cette élite régit les règles précises et contraignantes pour sa population et contrôle toute la production. Elle interdit par ex. tout décoration artistique sur les céramiques. C’est le signe d’un état totalitaire selon les historiens.

Lire la suite

Publicités

Réflexions sur l’environnement humain avec ses aliénations

Quand j’étais adolescent, je pouvais observer mes parents, ma famille éloignée, mes professeurs, mes camarades d’école et les 3 ou 4 chaînes de télévision françaises de l’époque. Je n’étais pas vraiment libre dans ma réflexion, j’étais en partie endoctriné par mes parents, l’école et les media de masse officiel du pays ou je vivais. Je raisonnais déjà de manière logique et identifier bien les crétins ou les fous furieux qui commettaient des crimes de sang a travers les journaux télévisées mais je n’avais suffisamment d’expérience pour identifier toujours clairement les conditionnements, endoctrinements et aliénations plus légères issues de notre société moderne.

Je percevais déjà l’aliénation des religieux avec les croyances farfelues d’éternité, d’enfer et de paradis. Je pense que c’est la première aliénation a laquelle j’ai réfléchis assez longtemps et encore un peu aujourd’hui avec notre actualité. Nos sociétés sont basés sur cette culture et croyance religieuse pour le meilleur et le pire.

Lire la suite

Aucune représentation des prophetes ni de leur dieu virtuel

Je suis d’accord avec les salafistes musulmans et leur indignation de voir représenter des prophètes mais pour d’autres raisons. :mrgreen:

Dieu tel que décrit dans les différents cultes monothéistes n’existe pas dans la réalité. C’est une pure invention humaine comme le père noël pour les enfants. Les 5 grands prophètes, selon la religion musulmane, ne sont donc que des illuminés, historiques ou mythiques, que ce soit Noé, Abraham, Moïse, Jésus de Nazareth ou Mohammed.

Dans ces conditions et quand on connaît tout les morts relies aux guerres de religion, on peut en faire l’économie pour le bien être de l’humanité. Les religions monothéistes ont servi trop souvent de prétexte publics et officiels quand des intérêts très probablement économiques ou géopolitiques poussent les dirigeants a partir en croisade, un peu comme les Armes de Destruction Massive (ADM) qu’aurait encore possédé Saddam Hussein selon le chrétin Bush Junior pour « justifier » la guerre en Irak contre l’Axe du mal.

Lire la suite

Secouriste fugitif bléssé

Au lieu de secouriste utilisé dans le titre, j’avais aussi pensé à « St Bernard » pour la race de chien qui est utilisé pour secourir en montagne, les personnes ensevelies sous la neige suite à une avalanche.

Par ce titre un peu énigmatique, je résume un peu ma situation et mon caractère. J’aime apporter spontanément secours et aide aux amis et proches. Probablement pour la satisfaction de se sentir utile, de faire une Bonne Action et aussi dans l’espoir d’avoir un « retour d’ascenseur » : une aide. Cependant cette stratégie n’est pas toujours efficace dans le cas ou vous êtes vous-même dans une situation délicate (bléssé) et que le retour d’aide n’arrive pas ou pas assez vite soit par incapacité, incompétence de votre ami ou proche soit par manque de volonté par égoïsme ou tout simplement parce que vous n’avez pas demandé assez clairement l’aide par fierté, par pudeur ou une autre raison. Dans ce cas de figure, mieux vaut prendre du temps pour se trouver un bon secouriste OU (inclusif) prendre du recul sur sa situation et faire une auto-analyse de ses problèmes et remèdes. C’est jamais facile et agréable mais le travail peut être salutaire si vous tournez en rond dans votre mare de boue depuis plusieurs mois ou années.

Dans le film The Fugitive, le médecin blessé en fuite, interprété par Harrison Ford,  s’auto-soigne dans une salle d’hôpital. Ces gestes filmés parraissent efficaces et agiles et nous indiquent qu’il les a très probablement appliqué plusieurs fois sur autrui de part sa profession avant de les appliquer sur lui-même. Sur soi-même, c’est pas toujours possible mais ça peut très bien fonctionner.

L’auto-analyse est plus délicate et aléatoire mais elle est aussi plus gratifiante et valorisante sur ces capacités de reflexion sur soi-même. Il faut en même temps être capable de se plonger en soi, pour comprendre ce qui ne nous convient pas  emotionnellement et aussi s’avoir « s’extraire de soi » pour s’auto-observer et s’auto-analyser afin de trouver les remedes et solutions à apporter et essayer.  Les détails nous embrouillent aussi bien notre analyse de l’actualité complexe que de nous mêmes. Ce que j’ai appris à simplifier et faire la synthèse dans l’actualité politique, économique, scientifique … j’ai mis un peu plus de temps pour l’appliquer convenablement sur ma propre actualité. Je ne pense pas avoir eu un « hapax existentiel » comme en parle Michel Onfray dans ses conférences sur la contre-histoire de la philosophie mais plutôt réussi une bonne introspection avec des remontées d’idée (bulles) qui ont mis du temps à sortir et initié par un contexte douleureux. Une crise est une opportunité de voir certaines choses négatives et de les améliorer pour aboutir à une situation qui peut être meilleur d’avant la crise.

De quelle logique je parle ?

Un intello, friand de publicité, dont je venais de me moquer m’a demandé agacé – de quelle logique tu te réclames ? Je n’ai rien répondu.  Je ne voulais pas l’accabler et lui sortir une autre plaisanterie – Étant publiphobe, je n’aime pas les réclames. 😀

Ceci dit comme penseur, il vaut mieux pour une apparence flatteuse de son autorité cognitive mettre un joli nom avec références à l’occasion même si c’est pas nécessaire pour soi-même. J’ai étudié les mathématiques puis l’informatique dans une université à Paris.  Je n’ai pas suivi de cours en philosophie à part en Terminale C et mes lectures personnelles. Jusqu’à récemment je ne connaissais pas l’existence de logicien et philosophe célèbre comme Bertrand Russel, Frege, Ludwig Wittgenstein etc… Enfin je dois avouer que dans le passé je n’apportais pas beaucoup d’attention au nom même parmi mes camarades d’université ou collègues de travail. Un peu feignant, je me concentré sur l’essentiel pour passer dans la classe supérieure avec le minimum de marge et surtout le minimum de travail personnel. Le zèle ne faisait pas partie de mon vocabulaire. J’ai jamais vraiment aimé les études qu’on nous impose d’apprendre. Je préfère choisir mes thèmes d’études mais je ne dois pas être le seul dans ce cas.  Bref peut-être qu’en classe de mathématiques j’ai entendu ces noms mais je ne connaissais pas leur travail philosophique et encore moins la philosophie analytique. Les étudiants en philosophie et en épistémologie sont dans ce domaine bien plus connaissant. Je pratiquais et pratique la logique classique moderne sans toujours connaitre les fondateurs et théoriciens tandis que d’autre les connaissent mais sans savoir bien pratiquer le raisonnement rigoureux et logique. C’est ce qu’on appelle  « la répartition des tâches ». 😀 Lire la suite