Géopolitique : Impérialisme et terrorisme

Suite a mon intérêt nouveau sur les attentats du 11 septembre 2001, j’ai écouté des media alternatifs qui m’ont fait découvrir d’autres informations explosives via des journalistes d’investigation français comme Jean-Loup IZAMBERT ou Thierry Meyssan.
En France, je sais depuis l’affaire politico-financière Clearstream, qu’il y a très peu de journaliste d’investigation comme Denis Robert. C’est bien dommage au pays des Lumières. Lire la suite

Publicités

Obama et l’abyssal endettement public US

Si Bush Junior est en grande partie responsable de l’explosion de l’endettement de l’état américain entre ses réductions massives de taxe pour les classes aisées, ses guerres impérialistes et sa lutte contre le terrorisme, son successeur Obama a commis avec son équipe gouvernementale ses propres erreurs.

Bien sur il hérite des nombreuses lourdes erreurs de l’équipe gouvernementale républicaine de Bush Junior mais il a commis une grosse erreur avec le rachat public de dettes privées qui ont plombe lourdement l’endettement federal US tout en créant un artificiel et temporaire rebond économique.
Lire la suite

Fin de la mission US en Irak

Barack Obama a déclaré la mission américaine en Irak officiellement terminée. C’est une bonne nouvelle mais le bilan est terrible autant pour les civils irakiens que dans le domaine financier pour les contribuables américains.

2003-2010 : Le bilan

L’invasion de l’Irak, en mars 2003 devait débarrasser le monde de Saddam Hussein et de ses armes de destructions massives, promettait le George W. Bush. La chute du régime irakien a bien eu lieu et Saddam Hussein a été capturé puis exécuté, mais les armes de destructions massives, elles, se sont avérées inexistantes.

En 7 ans et demi, 1 million de soldats américains ont été déployés en Irak. 4400 d’entre eux ont été tués, 32 000 autres ont été blessés, et plus de 106 000 civils irakiens sont morts. Le coût total de la guerre pour les Américains reste difficile à évaluer. Au début du conflit, le secrétaire à la Défense de l’époque, Donald Rumsfeld, avait estimé que les opérations coûteraient aux contribuables américains 50 milliards de dollars.

Mais le prix Nobel d’Économie Joseph Stiglitz a estimé plus tard que le coût réel de la guerre était plus proche de 3000 milliards de dollars en tenant compte de l’ensemble de l’économie, de la prise en charge des morts et des blessés, jusqu’à la hausse du prix du pétrole. Les estimations actuelles oscillent entre ces deux montants.

Il s’agit d’une des guerres les plus longues de l’histoire américaine. suite de l’article sur RC

Un très large écart ! La réalité du cout global doit se situer très proche de l’estimation du prix Nobel d’économie. Toujours est il que c’est un lourd fardeau pour le contribuable américain même en le répartissant sur 10 années.  Ça nous donne environ 10.000 $ par américain soit 40.000 dollars pour un foyer familial de quatre personnes. Avec le reste de la dette américaine, on peut comprendre que certains économistes pensent qu’on a dépasse avec les intérêts le niveau d’endettement qui ne permet plus de la dette.

Il faudra aussi faire le bilan économique et humain pour l’Irak qui traverse une période très difficile de son histoire.