Guerre économique et propagande

Les media occidentaux critiquent beaucoup Trump et ses Tweets qui parfois m’amusent mais j’y vois aussi plusieurs avantages intellectuelles a son élection. Voici un rapide résumé pour vous eclairer entre les critiques négatives systématiques ou positives béa.

Discours politique direct et plus claire

Avec les propos Trump, les choses deviennent plus claires a comprendre pour celui qui s’intéresse suffisamment a l’actualité et l’histoire géopolitique américaine et européenne. Le discours diplomatique ou la langue de bois est plus difficile a décrypter avec un Obama ou un Bill Clinton charmeur. « America First » est très simple a comprendre. Il rompt avec le discours diplomatique (sauf quelques phrases factices qu’on lui dicte a dire) mais il est dans une sorte de continuité de la politique impérialiste américaine. Il présente juste les choses différemment, plus clairement bien qu’il y a des contradictions, des incohérences au fil du temps. Quand Reagan lance sa guerre des étoiles, il parle d’un « bouclier nucléaire ». Ça parait défensif au prime abord mais ça pousse l’URSS a la course a l’armement. Le « bouclier nucléaire’ si effectif rendrait caduque la dissuasion nucléaire. Moi americain je peux te frapper car je ne crains pas ta réplique nucléaire avec mon bouclier. Trump parle de suprématie spatiale et pas de la coopération internationale habituelle, bla bla. Voila un exemple parmi tant d’autres.

Le pouvoir politique peux diriger le pouvoir économique

Lire la suite

Publicités

Jovanovic : Retraites & banques

Pierre Jovanovic est un écrivain-journaliste français (d’origine Serbe) qui s’est spécialisé dans la finance depuis 2008 mais avant il avait écrit des choses assez mystique et délirante sur les anges gardiens etc… Vous l’avez compris le personnage est assez baroque, pas très cartésien. Pourquoi j’en parle alors si son raisonnement, argumentation n’est pas fiable ? Et bien il brasse beaucoup d’information dont il donne les sources que vous n’entendrez pas souvent dans les media de masse. Il utilise la moquerie pour mieux digérer toutes ces mauvaises nouvelles et prédictions anxiogènes. A écouter de préférence si vous avez le moral et des connaissances en finance pour mettre en perspective, corriger certains raccourcis abusifs et filtrer. En tous cas j’ai de la sympathie pour ce personnage haut en couleur et son ironie « Salaud de Pauvre ». Il est censure dans les médias et internet (wikipedia, youtube…) pour ses propos hors de la doxa et se retrouve inviter que sur TV libertés. Sa revuedepresse-radio qu’il m’arrive d’écouter. A compléter évidement avec des économistes iconoclastes plus solide dans l’argumentation et la finance comme Olivier Delamarche, Philippe Béchade, Pierre Sabatier et Jacques Sapir.

L’art de payer 10 fois moins d’impôts

A la tête de LVMH, Bernard Arnault, première fortune de France et quatrième fortune mondiale, a le sens des affaires… et un exceptionnel talent pour l’optimisation fiscale. Selon une ONG, en 2014, le groupe LVMH comptait 202 filiales dans des paradis fiscaux, tandis qu’une bonne partie du patrimoine de la famille Arnault est placée dans une fondation en Belgique, un paradis fiscal qui ne dit pas son nom. Montages financiers opaques, succession organisée hors de France, mécénat… l’enquête de « Pièces à conviction » lève le voile sur les pratiques des plus fortunés qui, comme Bernard Arnault, tentent de payer le moins d’impôts possible, voire d’y échapper.

La seule chose qui m’a déçu c’est qu’a aucun moment on a mentionné l’idée que le montant de la construction du bâtiment de la fondation Louis Vutton a pu être considérablement et artificiellement gonflé (800M) pour accroître le crédit d’impôt mécénat (60% de 800M soit 480M euro) qui probablement dépasse le coût réel. 480 Millions ça correspond au maximum que pouvait avoir comme crédit impôt mécénat reparti sur 5 ans avec le chiffre d’affaire LVMH de 20 Milliards en 2010 (plafond de 0.5% du CA).

Le site officiel de pieces-a-conviction magazine d’investigation de France3.

Solutions contre l’optimisation et l’evasion fiscale

Durant cette campagne électorale française 2017, j’ai écouté attentivement les politiciens et les journalistes. Ils abordent beaucoup de sujet mais certains thèmes sont souvent ignoré ou trop vite survolé comme la fiscalité des entreprises. C’est dommage car le temps alloue est largement suffisant pour bien en parler mais ils se répètent plus qu’ils ne précisent comme sur BFM TV, une chaîne d’information continue. L’évasion fiscale est vaguement abordé avec la mondialisation mais elle est rarement bien explique dans le détail a part un documentaire sur ce thème. Alors on entend des amalgames, des syllogismes de plusieurs candidats comme le démagogue Melenchon qui condamne le capitalisme, le libéralisme économique mais vouloir plus d’argent pour les salaries. C’est grotesque et ridicule si les autres candidats plus « libéral » plus économique comme Fillon ou Macron ne passait pas sous silence les failles du système fiscal actuel. La fiscalité a son importance quand on voit l’endettement de la Grèce qui repose en partie sur une mauvaise imposition, partielle ou lacunaire. La Grèce vend tout ses biens communs pour payer ses dettes comme des communes et l’état français vendent leur patrimoine immobilier.
Je vais essayer d’être clair, concis et aussi d’apporter des idées de solution possible dans ce contexte actuel.

Lire la suite

Pour une fiscalité plus équitable et favorable a l’emploi

Dans les JT de France 2, on parle souvent d’optimisation fiscale des multinationales pour la France ou l’UE qui ressemble fortement a une évasion fiscale massive. Ça choque le contribuable moyen qui paye ses impôts et taxes qui sont relativement élevés en France et aussi au Québec par rapport a d’autres provinces canadiennes. C’est clairement inéquitable pour la classe moyenne et les très petites entreprises (TPE) qui ne peuvent pas se payer les services d’un bon fiscaliste pour faire aussi de l’optimisation fiscale comme Apple. Lire la suite

France: fraude et evasion fiscale

evasion-fiscale-en-FranceLe JT de TF1 a fait plusieurs fois la une de son actualité avec l’évasion fiscale du gros bouffon Depardieu. Après la surprise et la rigolade du tout début, je n’ai pas eu le goût de perdre mon temps a écouter ce pachyderme ou ce qu’en disait les journalistes français.

D’après une enquête d’Antoine Peillon sur l’évasion fiscale, 400 milliards d’euros ont échappé en 10 ans à l’impôt français. Cela représente environ un quart du montant total de la dette publique française (=1717 milliards d’euros fin 2011).

Le financier Michel Santi a publie un article au titre un peu a contre-courant France: Paradis Fiscal dont voici le texte complet :

Lire la suite

Evasion fiscale: Obelix chez les Belges

Asterix-chez-les-belgesL’article autour du déménagement de l’acteur qui a interprete Obelix, Gerard Depardieu, pour échapper a la fiscalité française pour les plus riches a suscite beaucoup de commentaires sur Radio-Canada. J’ai sélectionné les commentaires les plus pertinents et intéressants:

Le taux de 75 % est élevé, il faut le reconnaître mais il faut comprendre qu’il s’agit d’un taux « marginal » qui s’applique à la seule partie du revenu annuel qui est en sus du premier million d’euros. Ainsi, par exemple, avec la Réforme Hollande, un célibataire français gagnant 1,2 million d’euros va être taxé à un taux « moyen » de 48 %, à peu près l’équivalent de ce qu’il paierait au Québec.

En France, une nouvelle Tranche d’imposition à 75 %

Lire la suite