Ingéniosité au service de la folie destructrice militaire

Dans cette longue interview (2h) de cet astrophysicien français, il y a un coté passionnant et de progrès positif de la recherche avec ces aspects cocasse dans ces jeux de pouvoirs du milieu scientifique que J-P Petit nous raconte qui est réjouissante mais il y a aussi le cote sombre de la force pour parler a la manière de Stars War. Je veux bien sur parler la partie militaire, de destruction massive nucléaire. On y parle de torpilles a 500km/h voir 2000Km/h,  de missiles balistiques hypersoniques a Mach10 et de bombes nucléaires a 300 Mégatonnes TNT!  (soit 15000x la puissance bombe sur Hiroshima 20kT) Lire la suite

Publicités

Guerre nucléaire évitée en 1983

The man who saved the worldJe viens de voir en VF via youtube The Man Who Saved the World diffusé sur Arte en août 2015.
Guerre froide : l’homme qui sauva le monde
Dans la nuit du 25 au 26 septembre 1983, en pleine guerre froide, le lieutenant-colonel Petrov est de service. Sa mission est de surveiller depuis son bunker un écran de contrôle destiné à donner l’alerte en cas d’attaque nucléaire. Lorsque il  voit apparaître une alerte puis quatre autres points représentant des missiles nucléaires en provenance d’une base américaine, le doute l’envahit : pourquoi les États-Unis attaqueraient-ils à ce moment précis ? Stanislav Petrov attend une confirmation visuelle radar et finit par appeler son état-major sous la pression et nervosité de ses collègues. Et la, il leur déclare que c’est une fausse alerte malgré son doute intérieur 50/50%. Lire la suite