La désinformation ou mensonge de masse

On sait bien qu’il ne faut pas croire aveuglement aux publicités et discours marketing des vendeurs. On apprend aussi assez vite de se méfier des politiciens mais ce qui devait constituer une sorte de contre-pouvoir au pouvoir exécutif et législatif est comme corrompu par les pouvoirs de l’argent et du pouvoir. Je pense au pouvoir judiciaire mais surtout au 4e pouvoir médiatique. La presse française est détenu par qq milliardaires. Nous sommes une civilisation royaliste même s’il y a eu la révolution qui a dure qq années. Nous sommes une civilisation de privilégiés et de plèbe. On est passe du roi, au président monarque, élu pour 5 ans. il y avais les aristocrates et la plèbe nous avons  les stars médiatiques (politicien, intello, artiste) et la population. C’est dans nos mentalité et culture depuis des siècles.

Les media de masse traditionnel et intello médiatique tapent sur « les complotistes » et les media alternatif sur Internet. Je le faisais aussi en m’apercevant des dérives mais je ne le ferai plus car si on trouve le pire ou trouve aussi mieux que les media de masse traditionnel TV, la presse écrite généraliste voir spécialise.

En France depuis une dizaine d’années, pour entendre un démographe comme Michèle Tribalat qui parle sans tabou de l’immigration avec les derniers statistique ethniques disponible, il faut aller sur TV liberté ou lire ses ouvrages.
Pareil pour un journaliste d’investigation qui parle de terrorisme comme Jean-Loup Izambert, il faut lire ses ouvrages ou écouter une interview sur TV Liberté.

TV liberté c’est la chaîne internet réactionnaire catholique classique. On peut en sourire mais au moins elle donne la parole a des professionnels de qualité quand ils leur semblent aller dans leur sens.
C’est malheureux mais cette censure est nuisible pour la societe française car désinforme et fait le nid de tout les mensonges politiques dans un sens xénophobe ou son contraire mondialiste.

 

Publicités

L’enrichissement, la santé et la dépense annuel d’un état

Dans nos sociétés quand on veux mesurer l’activité économique ou la « production de richesse » on parle du PIB qui n’est en fait que la somme des dépenses annuels pour des biens et services payants d’un pays. Souvent les économistes parlent qu’il faut au moins 1 ou 2% de croissance du PIB pour diminuer le chômage. J’entends aussi des politiciens et entrepreneurs français parlaient du manque de personnel qualifié (ingénieur, informaticien, médecin …) ou non qualifié (souvent mal payé) pour le service aux personnes alors qu’il y a un taux élevé de chômeur en France. Sauf que ce PIB annuel n’équivaut pas l’enrichissement, la création de richesse durable même si la corrélation doit être relativement élevé.

Lire la suite

Scandales et spectacle politique français comique

Quand je regarde l’actualité politique au tour de l’élection présidentielle française 2017, c’est si spectaculaire, rocambolesque et cocasse que je me dis que la réalité dépasse largement la fiction. Aucun scénariste n’aurait imaginer une telle histoire ! En tous cas, il y a assez de matière pour faire un long film voir une série télévisé.  Si le contexte économique et social français n’était pas aussi gris (chômage de masse, 8 millions de pauvres, insécurité, crise d’identité, attentats, flux migratoire, …) ce feuilleton médiatique pourrait être perçu comme purement comique avec tout ces rebondissements politiques, ces arrangements avec l’éthique, ces voltes face, ces abus de langage, ces dissonances cognitives, ces mensonges et ces magouilles de politiciens (Fillon & Le Pen).  Lire la suite

Media de masse et les nouveaux chiens de garde

Les nouveaux chiens de gardeCe documentaire français de 2011 très intéressant et souvent ironique commence par la citation d’un essai de Paul Nizan, Les chiens de garde paru en 1932.  On y découvre des journalistes amis des politiciens au pouvoir et des experts économiques qui n’ont rien vu venir de la crise d’octobre 2008 mais qui continuent d’être très majoritairement interviewé par les journalistes des principaux médias de masse français. C’est une famille entre industriels, politiques, journalistes et experts qui s’invitent et se soutiennent mutuellement et qui n’explosera que si tout le système explose. C’est malheureux dans notre contexte de crise économique majeure mais c’est ainsi.

Le site officiel

Les médias se proclament « contre-pouvoir ». Pourtant, la grande majorité des journaux, des radios et des chaînes de télévision appartiennent à des groupes industriels ou financiers intimement liés au pouvoir. Au sein d’un périmètre idéologique minuscule se multiplient les informations pré-mâchées, les intervenants permanents, les notoriétés indues, les affrontements factices et les renvois d’ascenseur.

Lire la suite