Notre esprit créateur et libre arbitre

Je ne partage pas tout le discours de cette conférence mais il est original, parfois amusant et intéressant sur certains points. Je l’ai découverte par hasard sur Youtube mais Ghislaine Lanctôt (médecin) s’est fait connaître au milieu des années 1990 en pamphlétaire dénonçant un système de santé qui rendrait les gens malades pour mieux les spolier (La mafia médicale, 1994). L’épisode s’est soldé par une radiation du collège des médecins du Québec.
Elle nous parle ici de notre esprit créateur en chacun de nous qui serait immortel selon elle et de notre libre arbitre, notre autorité intérieur supérieur. C’est sympathique comme propos et philosophie de vie. 😀 J’aime bien cette personnalité originale et inspirante même si son raisonnement n’est pas très rigoureux, solide.

Publicités

Blocage médical au Québec

Le Québec ferme la porte à près de 200 médecins français

Malgré l’entente France-Québec signée en 2008 pour faciliter l’intégration des médecins des deux côtés de l’Atlantique, 194 des 354 médecins français qui ont demandé un permis dans la province se le sont fait refuser. (texte de Sophie Langlois a Radio-Canada) Lire la suite

L’accès aux soins urgents se dégrade au Québec

L’accès aux soins urgents se dégrade au Canada

Malgré l’augmentation du nombre de médecins au Canada, les patients qui se présentent aux urgences du pays doivent attendre plus longtemps avant d’obtenir une consultation médicale.

Selon les résultats du dernier Sondage National des Médecins (1) publié lundi, seuls 47 % des patients ayant eu besoin de soins urgents ont pu voir un médecin en moins de 24 heures. Ce nombre représente 61 % des patients qui nécessitaient l’intervention d’un omnipraticien et 32 % des patients qui devaient voir un autre spécialiste.

Les chiffres des deux groupes sont inférieurs à ceux de 2007, qui s’élevaient respectivement à 65 % et 37 %.

Le Québec à la traîne

Une consultation pour un cas urgent est obtenue en moins de 24 heures dans seulement 39% des cas au Québec.

Lire la suite

L’accord France-Quebec est ralenti au Quebec pour la sante !

Le Québec a gagné deux fois plus de médecins qu’il n’en a perdus au profit de la France depuis l’entrée en vigueur de l’entente sur la mobilité de la main-d’œuvre, il y a un an. On est loin, pour l’instant, du déficit que certains appréhendaient. Des médecins français dénoncent toutefois les obstacles auxquels ils se heurtent dans le processus de reconnaissance de leurs compétences.

D’après des données toutes fraîches obtenues par La Presse, 15 médecins français – 7 spécialistes et 8 généralistes – ont obtenu un permis de pratique au Québec au cours de la dernière année. Douze travaillent dans des établissements à l’heure actuelle, estime le Collège des médecins. De son côté, le Conseil national de l’Ordre des médecins de France a indiqué que, en date du 8 janvier, six médecins québécois ont obtenu un permis. Il n’a pu préciser s’ils travaillent en France en ce moment ni combien de Québécois ont soumis une demande jusqu’à présent. (source) Lire la suite