Molière l’auteur imaginaire

Excellent documentaire bien argumenté sur le comédien Molière et l’écrivain Pierre Corneille. Grâce a un poète érudit en littérature du 17e siècle (Pierre Louÿs), des historiens et une analyse syntaxique et statistique informatique, voici une imposture démasquée. Molière n’avait ni le temps ni le talent littéraire pour écrire lui-même ses meilleurs pièces de théâtre comme “Le Tartuffe”, “Le Misanthrope”, “Les Femmes savantes”, “L’Ecole des femmes” (en vers) et “Dom Juan”, “L’Avare”, “Le Bourgeois gentilhomme”, « Les Précieuses ridicules » (en prose). Une collaboration est établie entre les deux.
Jean-Baptiste Poquelin a choisi Molière comme prête-nom, issu du verbe molierer, signifiant «légitimer» en ancien français. Il avait l’appui du Roi qui lui permettait de contourner la censure mais ces nombreux textes qu’il a défendu lui ont valu des ennuis.

Réf. de livre :
Molière, ou, L’auteur imaginaire? (1990) Ville de Goyet et Wouters
Corneille dans l’ombre de Molière (2003) Dominique Labbé
L’affaire Molière, la grande supercherie littéraire (2004) Denis Boissier
Radio: L’affaire Corneille-Molière

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s