iatrogénèse : soins médicaux néfastes ou mortels

En 2016, le médecin que j’ai vu a 4 reprises a bien failli me tuer avec sa prescription d’un psychotrope (Seroquel) pour m’aider au sevrage d’un anxiolytique (Xanax) pris régulièrement depuis 3 mois. Il y a des dealer de drogue (Cocaïne, Héroïne…) qui gagnent beaucoup d’argent mais risque la prison et d’autres comme les médecins et pharmaciens qui vendent massivement et industriellement ces drogues légales en tout impunité et une bonne presse dans les media.
Je suis certain que la prescription abusive de ces psychotropes et anxiolytiques fait plus de victimes que les toxicomanes et les victimes du terrorisme réuni. La souffrance qu’elle occasionne est encore plus grande. D’après un documentaire français, j’ai vu des médecins eux-mêmes intoxiqué qui finissent par se suicider.

C’est un véritable scandale mais pratiquement aucun documentaire ou film en parle. Ce qui revient c’est sur la dépression ou le « burn-out » mais rien sur les troubles du stress, de l’anxiete, de l’insomnie pour les lesquels les médecins dealer prescrivent ces drogues. J’ai longtemps avalé le discours du medecin « compétent ». Je sais aujourd’hui qu’il y a de nombreux apprentis sorciers qu’il vaut mieux eviter quand ils ne sont pas compétents pour votre problématique. A vous de bien évaluer votre thérapeute et ses traitements.Quand y aura t’il une prise de conscience ?

Les media parle de terrorisme et pas des victimes de ces psychotropes (benzo). Pourquoi car les images ne sont pas assez évocatrices ? Une personne maigre qui a des problèmes digestifs, spasme musculaire, maux de tête, palpitation, vertiges, étourdissement, hallucination, perte de mémoire, problème cognitif … c’est pas assez visuel.

La societe me dégoûte et je deviens presque misanthrope quand je vois l’indifférence du personnel infirmier dans les urgences des hôpitaux de Montréal. Ils sont débordés mais la majorité sont devenu de véritables monstres. Ils se protègent et vous pouvez crever a l’hôpital. J’avais l’impression d’être « en sécurité » a l’hôpital et j’ai perdu cette illusion quand j’ai eu  un malaise vagal aux urgence du réputé meilleur hôpital de Montréal (Hôpital juif) et que personne ne venait me voir malgré mes appels répétés. Seul un autre patient m’a aidé.

Des médecins désagréables, incompétents, constituent la grande majorité de ce que j’ai rencontré. Nos sociétés vieillissantes vont droit dans le mur avec ce personnel majoritairement inefficace a vous soigner et souvent débordé. Mauvais hygiène de vie, obésité, pollution, stress, médecin débordés qui offrent des soins médiocres qui trop souvent participent a la dégradation de votre santé.

Des études ont été faite pour les immigrants qui arrivent au Canada. ils sont plus malade après 10 ans qu’a leur arrivée. Rien d’étonnant quand on a vu le système de prés.

La France est un des plus gros consommateurs de ces drogues mais au moins on peut accéder a des psychiatres rapidement. Au Canada/Québec, il faut passer par un médecin qui doit vous référer a un psychiatre et attendre au moins 1 mois. Aux urgences de 2 hôpitaux de Montréal, j’ai jamais eu aucune prescription d’un psychiatre.

Quelle leçon je tire de cette très mauvaise aventure ?

Maintenant, j’accorde autant de confiance initiale a un médecin qu’a un garagiste ou un politicien. Je ne suis plus impressionne par leur baratin medical. J’écoute davantage mon corps et mes intuitions pour faire le bon choix. Que le progrès moderne nous a fait gagne des choses mais perdre la qualité de l’air, de l’environnement, de l’alimentation … Le bilan ne me parait plus si positif mème si l’espérance de vie s’allonge, sauf aux USA ou elle diminue parmi la classe moyenne et modeste.

Texte rédigé en octobre 2016 que j’ai hésité a publier…
Depuis ma santé s’est très progressivement améliorer
avec l’alimentation, des compléments et sans
médicaments drogues.
Beaucoup ont réussi a traverser cet enfer et il y a des forums d’entraide.

blog : iatrogènie : « la médecine qui tue »

« 80% des médicaments ne servent à rien »
professeur philippe Even

« supprimez les dix ou même les vingt médicaments qui se vendent
le plus en pharmacies, la santé publique n’en serait pas affectée d’un iota »

professeur david Healy

« Nous pourrions sans grande difficulté supprimer 95% des dépenses
liées aux médicaments, et nous aurions même une population en meilleure santé. »

professeur Peter C. Gøtzsche

docteur Robert Mendelsohn
et j’ajoute avec une meilleure alimentation et hygiène de vie physique et mentale
Maj: 18 avril
Morts sur ordonnance – les médicaments psychotropes (2016)
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s