Le pouvoir de la persuasion

Voila une conférence intéressante et inspirante d’un jeune professeur (30 ans) vacataire de CentraleSupelec. Il se présente comme un expert / chercheur en neuroscience et titulaire de 3 doctorats.

J’ai apprécié trois idées :

  1. La nature est « High Tech ». Il faut mieux la comprendre et la copier (biomimétisme).
  2. Soigner les humains et la terre en même temps par une agriculture perenne, plus durable.
  3. De cultiver les ressources maritimes plutôt que le mode ancestral chasseur/cueilleur.

Il nous parle aussi de la « blue economy« , de la connaissance qui se multiplie en la partageant alors que les biens matériels se divisent quand on les partage. Que pensez vous de sa conférence ?

il y a eu une controverse sur son CV gonflé et ensuite sur le contenu de son livre. Sur Twitter et la blogosphère, certains scientifiques ont rapidement réagi tandis que les media de masse l’ont mis de l’avant comme J.Attali sur France Inter dans une longue interview ou le magazine le Point (ou il écrit des articles) qui en a fait sa couverture. Les media de masse ont besoin de star, de roi, de président ou de catastrophes pour accroître leur audimat. Ce n’est pas nouveau et avec la rapidité du flux d’information, ils ne prennent pas toujours le temps de bien vérifier la crédibilité de leur interlocuteur. Il faut dire qu’ils ont pris l’habitude de relayer les propos des politiciens qui arrangent souvent la réalité a leur avantage. Ça me rappelle le film des Yes men, deux activistes du canular, qui dénoncent le libéralisme par la caricature. En se faisant passer pour des intervenants de l’OMC au prés des media et des institutions, ils ont prononcé des discours satiriques assez savoureux pour le spectateur. 😀

Certains parlent d’un imposteur « le baratin a la française » qui sait bien communiquer. C’est vrai que ces formules mathématiques semblent un peu bidon comme ceux du professeur Tournesol dans Tintin pour faire savant, érudit.

Pour ma part, j’avoue que je n’ai pas vraiment remarqué d’erreur dans sa conférence a part des avis assez tranché et original, des exemples qui ne prouvent rien et sa traduction de sapiens par sage ?! au lieu de savant. Sans doute que je n’étais pas assez attentif (multitâche) et que mon esprit critique s’émousse avec l’age. Il est optimiste et utilise l’humour avec plus ou moins de d’efficacité, de pertinence. La mon intuition m’a dit qu’il y avait un soucis vu la qualité parfois douteuse de ses blagues et du vocabulaire. Il a cependant réussi a bluffer plusieurs journalistes et Jacques Attali.

La connaissance ce n’est pas des croyances a demi-vrai, des opinions ou un amas de pseudo-vérité. En tous cas, ça m’a permit de découvrir des blogs comme ici qui ont réagi et que je n’aurai pas lu sinon. Voici un extrait (source) dont je partage l’analyse et la conclusion sur une vidéo différente sur le biomimétisme qui est une sorte de long extrait (30min) de ma 1ere vidéo car il y reprend les mêmes propos et exemples.

La suite est une succession d’anecdotes (avec peu de sources citées) qui sont difficilement vérifiables et auxquels j’accorde donc globalement le bénéfice du doute, mais qui occultent presque complètement les questions pratiques du type : Comment analyser ces matériaux ? Comment en reproduire les processus de fabrication ? Une fois ses processus compris (à supposer que cela soit possible), qu’en fait-on ?
Pour prendre l’exemple du coquillage et de la toxine à 800 000 000 $/kg, en plus de s’indigner du gâchis engendré, on pourrait légitimement se demander : quelle est la quantité produite par un coquillage ? Ce coquillage s’élève-t-il bien en captivité ? Comment se fait-il qu’aucune multinationale pharmaceutique n’ait décidé de proposer aux pécheurs le double du prix de la coquille vide pour le coquillage vivant ? Etc.

Pour conclure, le principal reproche que je fais à cette conférence c’est qu’elle brasse beaucoup d’idées (à grand renfort d’anecdotes amusantes, de punch-lines, et de comparaisons parfois douteuses) sans jamais assumer une idéologie claire quant à l’extraction, l’usage et le partage des connaissances, qui sont pourtant des élément centraux dans ce débat. De plus, les idées s’y enchaînent en mêlant opinions et faits avérés sans distinction, et l’utilisation d’artifices rhétoriques tend à persuader le spectateur sans chercher à le convaincre. Selon moi, cela participe à faire de cette conférence un très mauvais exemple de vulgarisation scientifique [2], car elle présente au public une image déformée de ce que sont les sciences et la méthode scientifique. Et je trouve cela d’autant plus dommage que je suis en accord avec un certain nombre des messages qui sont portés ici (notamment l’appel à une exploitation rationnelle pour tirer le meilleur partie des ressources naturelles au lieu d’aller vers l’exploitation la plus aisée qui est aussi souvent la plus destructrice, où le fait que la recherche fondamentale est utile pour faire progresser les sciences et techniques).

Sur Amazon, méfiez vous des avis de personnes qui ne sont pas des acheteurs vérifiés. Sur 150 commentaires de son livre, 30 ne sont pas des acheteurs vérifiés. Ça peut être une auto-promotion pour inciter et rassurer les premiers curieux a acheter son livre. Je me souviens aussi que sur eBay, les avis des acheteurs sur une clé USB fausse (fake) que j’avais acheté était très majoritairement positif car les gens donnaient un avis a peine reçu et ne s’apercevaient probablement que plus tard que la capacité de la mémoire affichée était fausse et que les données au delà sa capacité réelle étaient corrompue donc quasi-inutilisable. Alors aujourd’hui je lis les avis négatifs bien argumentés même s’ils sont très minoritaires pour débusquer ce genre d’arnaque.

Pour revenir a la vidéo youtube publiée, les commentaires demeurent encore majoritairement positif malgré ces alertes, les rectificatifs de la presse et sa page Wikipédia. Ceux qui signale l’imposture sont souvent attaqué par les « fans » 😀 et parfois traité de raciste (il a des origines kabyle par son père).
C’est vrai que le discours est plutôt enthousiasmant, inspirant et original de prime abord mais avec un peu de recul et réflexion on peut remarquer la fragilité et la superficialité de son argumentation.

Quelle conclusion tirer de tout cela ?

Que les gens ont besoin de rêver. Qu’il est relativement facile pour un bon orateur de manipuler, tromper la masse et qu’on a donc besoin de vrais experts, de bons vulgarisateurs scientifiques et suffisamment charismatique / divertissant pour accéder aux media de masse (généraliste). La nature ayant horreur du vide, ça attire ce genre de « savant » baratineur. Mais avec un peu de méthode et raisonnement, on apprend de ses erreurs et tromperie.

Pour finir c’est plutôt ironique cet interview du journaliste Ali Laïdi qui après avoir signalé la petite polémique sur son CV demande son avis sur l’élection de Trump qui a justement surfer sur les demi-vérités et mensonge. Bien sur ce baratineur répond a chaud car il a une opinion savante sur tout. 😀

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s