Pollution meurtrière et la COP21

Chine: smog a Pekin en 2015 Pendant qu’a démarré hier, la conférence de Paris (COP21) sur les changements climatiques, la capitale chinoise connaît un pic de pollution depuis qq jours. En 2009 a la conférence de Copenhague (COP15) qui fut un échec, la Chine n’était représenté que par un haut responsable de l’administration. Aujourd’hui 1er pollueur de gaz a effet de serre (GES) le président chinois est présent a la COP21. Ce smog montre au monde ce qu’on récolte a vouloir ignorer les problèmes environnementaux. Cet épisode climatique fait mal quand le vent ne disperse pas bien leur pollution atmosphérique et c’est mérité.

La Chine et l’Inde font déjà partie des pays les plus riches avec un PIB 2014 dans le Top 10. PIB 2014 en parite de pouvoir d'achat

Alors je ris jaune quand je lis

Le président chinois, Xi Jinping, a demandé aux pays riches, lundi, d’« être à la hauteur de leurs engagements », notamment financiers, afin de soutenir les pays en développement dans leur lutte contre le réchauffement climatique.

Et quand j’entends que l’Inde ne s’engagera pas si elle ne reçoit pas d’aide financière alors qu’ils sont parmi les plus gros PIB mondiaux !
J’espère que les dirigeants judéo-chrétiens ne vont pas se faire avoir avec ces vieux paradigmes. Mais vu le passé j’ai certaines raisons d’être pessimiste. Il n’y a qu’a voir ce l’UE payent pour les nouveaux réfugiés et au gouvernement Turc pour mieux contrôler les migrants sur leur territoire alors que l’Arabie Saoudite n’accueillent aucun migrants / réfugiés.

Oui bien sur, le revenu par habitant est encore modeste en Chine & en Inde mais il augmente rapidement et il faut aussi regarder le pouvoir d’achat. Ni aide financière et ni transfert de technologie (sans contrepartie) pour ces 2 pays riches qui ont assez de moyens. L’occident est déjà suffisamment endetté et il décline. On doit concentrer notre aide aux pays pauvres qui connaissent une explosion de leur émission de GES. Et puis les citadins chinois n’ont qu’a se remettre aux vélo.  😀

L’indicateur du niveau de pollution de l’ambassade américaine à Pékin indiquait une densité de 621 particules fines par mètre cube d’air, une mesure excédant 24 fois le maximum fixé par l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) de 25 particules fines par mètre cube d’air.

Cet indicateur avait atteint 945 au sud de Pékin, selon la presse chinoise.

Les particules fines, qui mesurent 2,5 microns de diamètre, pénètrent dans les poumons et causent des centaines de milliers de décès prématurés chaque année en Chine.

Sinon c’est assez incroyable d’avoir réussi a réunir 195 chef d’états en un seul lieu et sur 10 jours mais ce n’est pas la première fois (21e) que ce tient cette réunion COP. Les politiciens montrent dans leur discours qu’ils sont inquiets pour l’espèce humaine entre les guerres, les exodes massifs, les épisodes climatiques intenses qui risquent d’arriver si rien est fait. Finalement les choses semblent bouger et les media parlent en détail du problème des changement climatiques mais je trouve qu’on ne parle pas assez de pollution et des autres dégâts environnementaux qui dégrade la nature dans laquelle nous vivons avec ces nombreuses incidences sur notre santé. Mais le débat reste riche et bien plus intéressant a suivre (j’ai découvert a cette occasion le blog de Bill Gates, le fondateur de Microsoft) que sur les actes terroristes suites aux attentats de Paris.

On voit bien qu’un gouvernement élu pour 5 ans, n’a généralement pas prévu de plan a long terme sauf comme ici a l’approche d’un gros désastre environnemental. C’est une gestion assez coûteuse que d’attendre le dernier moment pour corriger le tir.

Et pourtant les solutions technologique « durables » existent et sont devenu parfois plus économique que par ex. le nucléaire : je pense aux parcs solaires géants et grâce au progrès du stockage électrique (batterie géante) indispensable avec les énergies intermittentes comme le vent ou le soleil. Avec ces avancées technologique, il devient possible de concilier relance économique et développement « vert » durable. Il y a 10 ou 20 ans, c’était un peu utopique.

Reste qu’il faut qu’intégrer dans l’économie de marche une valeur au patrimoine naturel (le monétiser tout en étant un bien commun). La taxe carbone est un début mais il faut aussi dissuader financièrement les industriels de polluer et saccager comme en Alberta avec les sables bitumeux.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s