L’acidité des océans pourrait entraîner la fin de l’humanité

TerreÇa fait au moins 2 ans que je ne parle plus des changements climatiques sur mon blog et ses conséquences néfastes pour les espèces vivantes dont nous faisons partie. Répondre aux sceptiques du réchauffement climatique (causé par l’activité humaine) n’a pas été toujours de tout repos. Malgré les records de chaleur, certains sceptiques continuent de le nier en 2015 et sans doute jusqu’à leur mort pour les plus acharnés d’entre eux. De mon coté, je continue de regarder des documentaires comme Révolution (2012) qui n’est pas excellent mais qui parle de l’acidification des océans et ses conséquences.

Ni bombe nucléaire, ni fonte des glaces: l’extinction de l’humanité pourrait provenir de l’acidité des océans. C’est ce qu’une nouvelle étude tend à démontrer.

Le monde du silence continue lentement de dépérir. Selon une récente étude menée par une équipe de l’Université d’Edimbourg, la situation est plus qu’alarmante. En cause, l’acidification des océans. Autrement dit, la forte concentration de dioxyde de carbone qui continue toujours de croître, alors que l’océan ne peut en ingérer qu’une certaine quantité.

Un phénomène qui s’est déjà produit il y a 252 millions d’années à cause d’énormes éruptions volcaniques. Plus de 90% des espèces animales marines et plus des deux tiers des espèces terrestres avaient alors été rayées du globe.

En 250 ans, l’acidité des océans a déjà augmenté de 30%

Les récentes recherches scientifiques tendent à prouver que nous sommes sur la même pente. Cette fois-ci, l’augmentation des gaz à effet de serre générée par les activités humaines est responsable. Selon Matthew Clarkson, géophysicien à l’Université d’Edimbourg, les résultats « sont préoccupants ».

En 2008, le projet EPOCA (Projet européen sur l’Acidification des Océans) révélait déjà que l’acidité des océans avait augmenté de 30% en 250 ans, depuis le début du développement industriel. Concrètement, cette évolution est constatée sur la faune marine. Les coquillages et les coraux se dissolvent progressivement. Le carbonate, leur principal composant, est rongé par l’acide des océans.

Une chaîne alimentaire bouleversée

Une évolution qui menace toute la chaîne alimentaire, dont l’homme fait partie. Or la pêche nourrit 820 millions de personnes dans le monde, selon la FAO (Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture). En 2012, un Français consommait en moyenne plus de 33 kg de produits aquatiques, selon FranceAgriMer.

L’acidification des océans a joué un rôle majeur dans l’extinction de la vie durant l’extinction Permien Triasique. Elle a en effet entraîné une perte massive d’oxygène et une hausse importante des températures.

On pourrait garantir la survie des générations futures avec 1% du PIB actuel

Sauver la planète ne coûterait pas cher selon les experts de l’OCDE ! Dans son dernier rapport, l’Organisation des pays développés (OCDE) détaille les évolutions prévisibles pour 2030. Au menu : réchauffement, biodiversité en baisse, ressources en eau…

Mais la bêtise humaine de masse avec les politiques et l’argent des lobbys des énergie fossiles (pétrole, gaz, charbon) nous conduit a un énorme désastre humanitaire quasi certain et inévitable. Espérons que la conférence de Paris sur le climat va conduire les gouvernements les plus pollueurs a prendre des actions concrètes pour limiter les dégâts actuels et futur. Sinon il faudrait une cour pénale internationale qui condamnerait les responsables politique au pouvoir a un crime contre l’humanité.


Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s