Faux viol et bêtise canadienne publique

Le bêtise humaine est internationale mais elle a des spécificités particulières suivant le pays et sa culture. Au Canada, ou les gens ne vous serrent que rarement la main ils sont souvent crétins face a un geste physique un peu déplacé. Ici on parle d’un journaliste qui rédige sérieusement cet article paru dans dans Radio Canada et une député libérale qui a voulu devenir récemment le chef du Parti Libéral. Ouf que cette conne a échouée dans son projet.

L’ex-députée de Hamilton raconte dans un journal d’Ottawa qu’elle a été agressée sexuellement par un collègue lorsqu’elle était députée provinciale.

Celle qui a aussi été ministre de l’Environnement et du Patrimoine à Ottawa ajoute qu’elle a été violée par « quelqu’un qu’elle connaissait ». Mme Copps a été élue à l’Assemblée législative de l’Ontario en 1981. Elle affirme que, moins d’un an après son entrée en poste, un collègue a tenté « de la pousser contre un mur et de l’embrasser » à la sortie de l’ascenseur d’un hôtel.

Oh quelle agression sexuelle horrible et qui nous valu un article très intéressant ! 😆
Et une majorité de canadien vont rester probablement sérieux avec cela.

Les deux effectuaient alors une tournée de consultations sur la violence contre les femmes dans le nord de l’Ontario. Mme Copps, qui avait 28 ans à l’époque, n’a jamais porté plainte, croyant qu’il s’agissait « d’un manque de jugement » de la part de son collègue, qui n’a jamais recommencé.

« Je l’ai repoussé, le frappant où ça fait mal. »

Et qui est la vrai victime d’agression sexuelle ?

Celle qui a failli se faire embrasser sur la bouche ou celui qui s’est pris un réel coup probablement dans son sexe pour avoir tenté d’embrasser une fille qui a l’époque était plutôt moche et dont je répugne a publier la photo. :mrgreen:

Le journaliste et la députée ne savent même pas faire la différence entre une mineure agression sexuelle et un viol qui nécessite que le pénis pénètre le vagin de la femme. Quel bande de nuls ! Enfin ça nous donne l’occasion de se moquer en public de cette « élite canadienne ». 😆

Je ne sais pas bien ce qui se passait il y a 70 ans au Québec, mais depuis les lois sont devenu très dure en Amérique du nord contre les accusés d’agression sexuelle avec parfois des bavures comme aux USA avec l’affaire DSK ou la présumée violée a gagné un joli magot au civil avec la complicité de son avocat proxénète. Aux USA, c’est rendu qu’un violeur risque plus de prison qu’un tueur. Ridicule ! Je sais bien que la victime d’un viol est traumatisée psychologiquement mais elle est vivante.

L’accusation d’agression sexuelle de Julian Assange, patron de WikiLeaks.org, semble aussi fausse mais je ne connais pas bien les détails, juste le contexte géopolitique et la volonté du gouvernement américain de lui faire payer cher la publication de ces fuites d’information de l’administration US.

Le droit et la voix des femmes au Québec depuis 70 ans

DSK a été piégé par une jeune femme de ménage a New-York, USA

France Dougnac attaque Dewaere pour tentative de viol en France

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s