Efficacité de la démocratie en période de crise économique

Je viens de regarder les résultats du 1er tour des municipales 2014 en France. Un taux d’abstention record a 38% et une poussée du Front National. Au delà de ce désaveu cinglant du gouvernement socialiste de François Hollande j’aimerai élargir la réflexion a l’Europe et le reste des pays occidentaux.

Pendant une crise économique majeure comme celle que nous connaissons depuis 2008, je ne suis pas certain que la démocratie soit le meilleur système politique quand on voit comment réagisse une majorité d’électeurs.

C’est un peu comme dans un bouchon et vous voyez des voitures changer constamment de file pour gagner ou perdre au final quelque mètres. Quand on traverse une tempête, il est essentiel de choisir le bon capitaine et son équipe mais on devra traverser cette tempête, on ne pourra pas l’éviter avec ces nombreux désagréments. Il ne faut pas croire aux discours fantaisistes et démagogiques des extrêmes que ce soit le Front National ou le front de gauche. Il ne faut pas croire aux remèdes miracles d’un charlatan même si c’est tentant parce que très malade. Le pire est toujours possible.

Ces partis politiques radicaux poussent indirectement les autres partis a faire une surenchère de promesses non tenables qui abouti a une déception quand bien évidement ces promesses ne peuvent être tenu par le gouvernement.

Quand on voit la réussite économique de la Chine qui n’est pas une démocratie on peut se demander si la démocratie est vraiment efficace dans ces moments difficiles. Un mandat de 5 ans me semble trop court pour voir les résultats de sa propre action et on voit surtout les conséquences de l’action de son prédécesseur. Ce prédécesseur en France est Sarkozyzy et ironie il pense a se représenter.
En Chine les cadres du gouvernement ont un mandat de 10 ans. Ça permet de mieux privilégier le moyen et long terme. En Chine, une Marie Le Pen ou un Jean-Luc Melanchon se retrouverait sans doute en prison et ça serait pas plus mal dans l’intérêt économique et social du pays.

J’ai écouté des économistes qui parlaient du Japon en récession depuis 1990 avec une population vieillissante ou de l’Italie qui a du mal a se reformer, un peu comme en France. Ces pays vont droit dans le mur car le pouvoir n’a pas le courage politique pour effectuer les changements douloureux a court terme qui s’imposent pour éviter le mur a moyen ou long terme. Et quand il l’a, il est désavoué par les électeurs comme en Italie avec Romano Prodi ou Mario Monti. Pour ne pas être impopulaire le politicien au pouvoir recule donc les mesures impopulaires mais nécessaires si on veux éviter le choc a plus long terme. Dans ces conditions la catastrophe ne devient qu’une question de temps et pendant ce temps les charlatans (Berlusconi, Sarkozyzy) dansent …

Je pense que les média de masse ont un rôle essentiel pour disqualifier les charlatans et ne pas inciter les politiciens des parties plus sérieux a une surenchère de promesses +- farfelues.

Je suis aussi triste de voir le débat se résumer en France a un discours « de gauche » ou « de droite ». Il faut traverser la tempête économique et sociale en sauvant le plus de vie possible et pour cela il faut choisir la meilleur équipe. Il faut voir ce qui marche peu importe l’idéologie et qui est le meilleur exécutant pour l’appliquer. Un peu de pragmatisme car quand le Titanic a coulé, les premières classes se sont noyés au final comme les 3e classes qui ont péri les premiers.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s