Explosion démographique et statistiques

Hans Rosling est un médecin, statisticien et conférencier suédois. Dans ce documentaire DON’T PANIC — The Facts About Population diffusé sur BBC en novembre 2013, il y fait un peu de vulgarisation scientifique et quelques simplifications guidés par ses convictions humanitaires.une rue en Inde

Le 11 milliard de population est bien sur une simple projection statistique avec les données actuelles. Nul ne sait si on va véritablement l’atteindre (guerre, épidémies, famines, catastrophes naturelles) ni surtout les 4 milliards d’africains en 2100.
Dame nature risque de donner un grand coup de pied a son exposé de statistique prévisionnel mais ça reste intéressant car il y explique très bien de manière graphique et facilement compréhensible plusieurs choses essentielles pour bien comprendre le problème. C’est un bon vulgarisateur et orateur.

Oui il y a un net ralentissement de la fécondité en Asie (6 a 2.5 enfants en moyenne par femme) mais avec la base de population plus élevée et l’espérance de vie qui s’allonge nous allons avec les multiples générations probablement dépasser les 10 milliards d’individus vers 2050. Reste le continent africain, qui continue d’avoir un taux de fécondité encore trop élevée (4.8). Avec l’Europe a 1.6, la moyenne mondiale est actuellement a 2.5. il faudrait 2.1 pour stabiliser a long terme la population mondiale avec l’espérance de vie qui augmente.

Si on cumule les différents paramètres de son exposé : surpopulation, enrichissement de la classe moyenne asiatique et donc plus de consommation énergétique on a de quoi être inquiet pour l’avenir. Pris un par un ça passe bien son message optimiste « rassurant » mais moins si on cumule tout les effets et les limites environnementales.

sur le même sujet : la bombe humaine (février 2013), La bombe démographique (mars 2013) et un site francophone demographie-responsable.org

Mise a jour du 14 janvier:
En Europe, c’est le problème inverse avec un taux de fécondité trop faible pour assurer le maintien de sa population. Avec un taux de fécondité de seulement 1,41 enfant par femme en Italie, plus de 20 % de la population a plus de 65 ans, contre 15 % de moins de 15 ans. (chiffres de 2013) Taux faible qu’on retrouve en Allemagne et en Autriche.

Si une légère décroissance et progressive de la population peut être souhaitable dans les régions densément peuplé en Europe, une décroissance trop forte amène son lot d’inconvénients avec des retraites trop nombreux par rapport a la population active. Le taux de fécondité au Royaume Uni a 1,90 enfant par femme (en 2013) me semble meilleur et plus équilibré. Avec 2.08 enfants par femme (en 2013), la population en France est assez stable mais il y a des tensions et problèmes avec les populations d’origine arabe et africaine concentres surtout dans les banlieues.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s