Esprit cartésien sur le développement durable de l’humanité

Article que j’ai écrit le 2 février 2013 mais que je publie seulement aujourd’hui. Je me suis définitivement désabonné entre temps de Netflix car il ne renouvelle pas assez dans son catalogue les documentaires intéressants.

Depuis 3 mois que je suis abonné a Netflix, j’ai regardé plusieurs documentaires et les conférences TedTalks sur l’environnement, l’économie, la sante, …. Certaines étaient très intéressantes et inspirantes et certaines me montraient les faiblesses d’analyse et de raisonnement de leurs orateurs. Malgré tout cette diversité a enrichit mon esprit pour refleurir a toutes sortes de problématiques humaines et environnementales. Une sorte de bouillon d’idée qu’il faut décortiquer avec méthode pour éviter les amalgames et autres erreurs de raisonnement. Je vous fait part de mes réflexions et réactions.

Ce genre de lacune ou de myopie ne me surprend pas chez le commun des mortels ou dans les média de masse car j’y suis assez habitué mais me surprend assez chez des orateurs professionnels et spécialiste dans un domaine d’expertise.

J’ai aussi écouté le Dalai Lama. Certains passages étaient intéressant, d’autres anodins et d’autres médiocres. Pour quelqu’un qui veux diffuser le bonheur, il a une physionomie plutôt austère ponctué parfois par des éclats de rire qui me semble un peu forcé et mécanique mais passons. A la fin de son discours, il a commencé a répondre a une série de question. Les gens pensent sans doute que c’est un dieu vivant 😆 et lui posent toute sorte de question complexe. L’une d’elle portée sur l’économie et il a eu la franchise de reconnaître qu’il n’y connaissait rien. Ce que j’aime du personnage c’est sa relative décontraction avec tout ce protocole cérémonieux et ses gardes du corps qui l’entourent.

Bref tout ces orateurs, ont fait certaines erreurs d’analyse et de raisonnement. Pourquoi j’insiste sur les erreurs? Parce ce que ça choque mon esprit logique et puis parce que ça de-crédibilise un peu l’auteur quand il indique une réponse exacte. A t’il eu le bon cheminement ou raisonnement pour la trouver peut on se demander ? La bonne réponse doit s’accompagner d’un raisonnement correct sinon c’est de la chance de l’avoir trouvé comme on joue a pile ou face avec une pièce de monnaie. Je préfère presque un bon et long raisonnement avec une petite erreur qui entache le résultat final qu’une série d’erreurs dans le raisonnement mais qui finit par chance sur le bon résultat.

Dans l’environnement, la solution doit avoir une dimension internationale mais les orateurs y font des amalgames grossiers et veulent mélanger leur conviction personnelle avec la solution. Ils ont un discours « politiquement correct », généreux et empathique. J’ai vu un orateur montrer un bout de papier n/b froisse montra un jeune enfant africain mourir de soif. Si la bombe démographique est un danger, il s’avère salutaire pour la civilisation humaine qu’il y est épidémies et des famines pour contenir la population humaine. Oui c’est dramatique mais cela le sera davantage a 10 milliards.

Et puis, je ne comprends pas ceux qui raisonne comme si nous étions tous une même ethnie. Nous sommes tout des humains mais nous avons des différences et des intérêts différents. Nous sommes en compétition même si nous vivons tous sur la terre. Je ne souhaite pas que mon ethnie disparaisse. Le mondialisme de la pensée est une bêtise supplémentaire de l’esprit humain. Certes c’est une bêtise généreuse comme certaines bêtises de la morale chrétienne.

Et quand l’orateur commet trop d’erreur a la périphérie de son discours principal, je finis par ne plus l’écouter. Il a perdu sa crédibilité même si je ne maîtrise pas bien le sujet de son discours principal. Je n’ai pas la preuve qu’il se trompe dans son discours principal faute de l’expertise mais il y a de sérieux doute.

Pourquoi ces erreurs m’agacent au fond ? Et bien parce que j’écoute avec la motivation d’apprendre et de progresser. Au lieu de cela, je fais du surplace et j’essaye de ne pas reculer en évitant ces erreurs parfois assez grossières. Et je sais que le public qui écoutera cet orateur, beaucoup risque d’avaler ces erreurs et faire ponctuellement reculer une meilleure compréhension humaine commune. Dans une démocratie représentative c’est assez dommageable même si ce sont les politiques élus qui décident au final, pour le meilleur et le pire.

Le politique raisonne sur le court terme et ce qui est visible du public. La pollution et les changements climatiques sont parfois invisible et se déroulent sur le très long terme. De plus ça risque de coûter très cher a la société les mesures pour limiter les émissions de CO2. Le politique se préoccupe du vote des électeurs actuels et les futures générations ne votent pas encore mais vont hériter de toutes nos erreurs actuelles.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s