Rapport Hydro-Québec #1 sur le déploiement des compteurs WIFI

compteurs intelligents d'hydro-quebecJe reproduit en intégralité un article Premier rapport trimestriel d’HQ sur le suivi du déploiement paru le 18 juillet sur Villeray Refuse :

Vous trouverez dans cette page la correspondance et le rapport trimestriel sur le suivi du déploiement des  compteurs intelligents.

Comme nous l’avions prévu, ce rapport est remis en retard et à une date qui ne permet ni aux élus, ni aux médias, ni aux groupes d’intérêts de pouvoir réagir étant donné que tous sont déjà partis ou s’apprêtent à partir en vacance.

Ce rapport laisse transparaître des données qui devraient alerter les analystes et les autorités concernées; les retards sont importants, un dépassement de coût de 4.1 million est déjà constaté ( opportunément contre-balancé par un surplus prévus de 4.1 millions… ) et, cela va de soi, la contestation citoyenne pourtant bien réelle est occultée.

HQ prétend installer en moyenne 11 333 nouveaux compteurs par semaine ouvrable. HQ ne précise pas le nombre de jours ouvrable par semaine, il est donc difficile de savoir si on parle de 2288 compteurs par jour sur 5 jours ouvrables ou de 1919 compteurs par jour sur 6 jours ouvrables…

Dans tous les cas, le rythme d’installation n’atteint pas 50% du rythme prévu de 5000 compteurs par jour. À ce rythme, il faut calculer 1.5 année de plus pour installer la totalité de 1.7 millions de compteurs prévus pour la phase I du projet.

Or, nous avons déjà dénoncé le fait que HQ n’a ciblé à ce jour que les secteurs où les compteurs sont faciles à installer  parce que situés à l’extérieur ( ex. bungalow uni-familial de banlieue) ou dans des chambres de compteurs groupés accessibles grâce au passe-partout fournis par les releveurs.

HQ n’a pas encore ciblé les secteurs où souvent plus de 80% des compteurs sont situés dans les domiciles, ce qui nécessite la présence des résidents pour accéder aux compteurs. Ce sont précisément ces compteurs que HQ n’a jamais réussi à installer dans le projet pilote de Villeray (6500 compteurs non-installés sur 18 000 compteurs prévus, soit plus du tiers) en raison de l’opposition citoyenne tacite (annulation de rendez-vous et portes-closes….). Cette situation avait été vivement critiquée lors des audiences de la Régie par un expert américain, M. Finnamore, ( transcription du témoignage et mémoire disponibles sur le site de la Régie ) qui remettait en question la validité des projets pilotes.

HQ omet de mentionner ces faits et se montre indûment optimiste lorsqu’elle prétend pouvoir atteindre le rythme d’installation de 5000 compteurs par jour. Au contraire, comme les conditions deviendront de plus en plus difficiles au fur et à mesure qu’ils se rapprocheront du centre-ville et que l’opposition citoyenne se fera plus intense, il est à prévoir que le rythme d’installation aura plutôt tendance à ralentir.
Autre fait à mentionner; HQ ne dit jamais combien de jours ouvrables sont considérés dans ses calculs. Plusieurs clients ont vu des employés réguliers d’HQ ( payés plein salaire ou en temps supplémentaire?)  installer des compteurs le samedi ce qui porte à penser que la moyenne hebdomadaire doit être calculée sur 6 jours ouvrables au lien de 5 et que des coûts supplémentaires doivent être calculés en salaires versés à des employés réguliers alors que l’installation devait être complétée par un mandataire.  Est-ce que HQ a dissimulé des coût suplémentaires de main-d’oeuvre dans sa masse salariale régulière ou autrement? Le rapport ne le mentionne pas clairement et cela mériterait sans aucun doute une vérification comptable plus poussée.
De plus, le rapport ne fait état que de 4 cas de refus alors que nous avons obtenu en date du 15 avril la confirmation officielle grâce à une demande d’accès à l’information que 593 avis de refus et mises en demeure de retirer les compteurs sont parvenus à HQ par courrier recommandé. Nous attendons de recevoir bientôt les chiffres officiels pour les mois de mai et juin suite à une autre demande d’accès à l’information.
L’opposition citoyenne est bien réelle et est un facteur non négligeable à considérer puisque cela pourrait constituer une part importante de l’explication des retards constatés. Retards que HQ n’attribue pourtant qu’à l’organisation des effectifs de travail.
De plus, certains événements récents devraient être pris en compte étant donné qu’ils pourraient avoir des impacts sur les prévisions économiques liés à l’option de retrait. La contestation des frais de retrait prohibitifs pourrait devenir un enjeu des élections municipales prévues pour novembre 2013… et éventuellement, des élections provinciales qui pourraient avoir lieu n’importe quand dans un contexte de gouvernement minoritaire (1) La faisabilité même du projet pourrait être compromise en raison d’une modification des normes de sécurité canadienne ou de décisions juridiques.

Il faut savoir que le code de sécurité 6 de santé Canada sur lequel repose tout l’argumentaire de HQ pour prétendre à l’innocuité du projet LAD pour l’ensemble de la population fait l’objet d’un activisme croissant à l’échelle du Canada. Cette cause est portée principalement par l’organisme C4ST présidé par l’ancien PDG de Microsoft Canada, Frank Clegg.
Ce groupe exerce un vigilance très stricte envers le processus de révision du code de sécurité 6 entrepris par la Société Royale du Canada. Des audiences publiques sont d’ailleurs prévues au début de l’automne.

De plus, la Cour Supérieure du Québec a rendu son jugement dans le litige opposant Chateauguay à Rogers. La juge fonde sa décision sur une analyse des prérogatives des villes en matière de sécurité et d’environnement. Les mêmes arguments pourraient éventuellement être invoqués pour faire appliquer le principe de précaution afin de protéger les domiciles et les lieux de travail des rayonnements nocifs produits par les deux antennes contenues dans les compteurs « intelligents »? (2) Lien vers le jugement intégral de la Cour Supérieure du Québec(3).

Le rapport trimestriel de HQ ne fait évidemment aucune mise en contexte, ce qui est pour le moins imprudent.

Publicités

2 commentaires sur “Rapport Hydro-Québec #1 sur le déploiement des compteurs WIFI

  1. Une mise à jour doit être faite quant au nombre de lettres de refus :  » De plus, le rapport ne fait état que de 4 cas de refus alors que nous avons obtenu en date du 30 juin la confirmation officielle grâce à une demande d’accès à l’information que 1329 avis de refus sont parvenus à HQ par courrier recommandé.  »
    Merci.
    Villerayrefuse.wordpress.com

  2. Un reportage sur Radio-Canada qui n’informe pas bien les consommateurs et transmette le mensonge d’un employé d’Hydre-Quebec sans contre partie qui dit:

    « Si des gens disent ressentir des symptômes, on ne dit pas qu’ils mentent. Mais on sait que ça ne peut pas être relié aux compteurs de nouvelle génération »

    Pas mal gonflé et les journalistes de RC endossent indirectement ce mensonge.

    Jamais dans le reportage on ne parle de pollution électromagnétique mais uniquement de « progrès » et d’économie pour HQ.

    Et comme souvent sur RC, les commentaires sont majoritairement médiocres (Paranoïa pur et simple). 😆
    J’ai posté un commentaire que RC a publié et la grande majorité sont en désaccord.
    1 citation me vient a l’esprit:

      Deux choses sont infinies : l’univers et la bêtise humaine, en ce qui concerne l’univers, je n’ai pas acquis la certitude absolue. (ALBERT EINSTEIN) :mrgreen:

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s