Qualité du vote démocratique durant une grave crise économique

Mario MontiQuand on regarde le résultat des récentes élections italiennes, on remarque qu’une large majorité d’électeurs italiens ont vote pour un riche escroc incompétent ou un ex-acteur alors que le candidat compétent et sérieux Mario Monti ne recueille qu’environ 10% des voix.

L’homme de la situation

Efficace commissaire européen à la concurrence, il a été capable d’infliger une amende historique à Microsoft pour non-respect des règles du marché, s’attirant l’estime des milieux européens. Enseignant à la célèbre Université Bocconi de Milan, il s’était toujours distingué par son remarquable équilibre, son aplomb, son impartialité. Une fois arrivé à la Présidence du Conseil le 13 novembre 2011, après que Berlusconi eut donné sa démission en raison de son incompétence manifeste à affronter la crise (le spread des Bons du Trésor italiens par rapport aux Allemands frôlait les 700 points), Mario Monti a fait merveille. Il a rétabli la confiance, et le spread est passé en dessous de la barre des 300 points, entamé une réforme du système de relations syndicats-patronat, et réussi à imposer un nouvel allongement de l’âge de la retraite.

Bien sur pendant un an, Mario Monti n’a pas pu faire de miracle avec le déficit record de l’état italien (chiffre officiel: +120% du PIB) du fait de la mauvaise gestion pendant 15 ans de Berlusconi. Il a du essayé d’assainir les finances et imposer l’austérité. Résultat les pauvres gens et certaines personnalités lui attribuent d’avoir appauvri l’Italie et certains vont voter pour le bouffon Berlusconi 😦 qui est le vrai responsable ou un démagogue opportuniste comme le comique Beppe Grillo. Au sein de l’UE, avait il d’autre choix que d’imposer cette austérité et entraîner un ralentissement économique (-2.5% prévu pour 2012) ?

PIB par habitant (PPA) en Italie, comparé au reste de l'Europe

Le déclin italien en trois graphiques

Le déclin italien est particulièrement marqué sur les quinze dernières années, et il doit non à l’Euro mais surtout à l’incapacité des politiques à réformer.

La meilleure “image” de ce déclin est, à mon avis, le “PIB italien par habitant en parité pouvoir d’achat standard (PAS)”, avec comme base 100  la moyenne des mêmes données pour les 27 pays de l’Union européenne.

Si la situation n’était pas critique on pourrait sourire de cette bêtise humaine italienne mais vu les souffrances qui ont frappé et vont continuer de frapper les italiens on ne peut qu’être triste et désolé pour les italiens et en particulier ceux qui ont fait le choix de circonstance que ce soit « Super Mario » ou le candidat du Parti Démocrate.

Une démocratie a besoin d’une bonne information partielle et d’un électorat un minimum intelligent sinon le tirage au hasard est préférable au vote avec des candidats arnaqueurs et opportunistes comme un Berlusconi ou un Beppe Grillo.

Dans une démocratie, un politicien restera souvent populaire s’il dépense et endette son état que celui qui impose l’austérité pour assainir les finances afin de ne pas payer des intérêts exorbitants. Ca semble injuste et c’est sans doute cela qui a conduit les états européens a autant s’endetter. La note finale sera très salée pour les travailleurs italiens et les générations futures a moins d’une 3e guerre mondiale…

En attendant si l’Italie trébuche c’est l’UE qui implose.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s