Le maire Tremblay préfère paraitre nul que corrompu

Le 27 septembre, le maire Tremblay a préfèré paraître incompétent que corrompu via les média de masse :

Le maire Tremblay ne comprend pas que les policiers de la Gendarmerie royale du Canada (GRC), qui détenaient des preuves de corruption dans le milieu de la construction à Montréal, n’aient pas cru bon en informer les élus. « Toutes ces allégations qu’on entendait, tous ces ouïe-dires, c’était connu », déplore M. Tremblay. Et quand on voit ça à la télévision, on se demande comment se fait-il qu’on ne bouge pas plus rapidement. »

Il veut se dédouaner en rejetant complètement le blâme sur la GRC :mrgreen:

Plusieurs entrepreneurs embauchés par la Ville de Montréal fréquentaient le Consenza (source RC)

« Ce qu’on avance, c’est que la majorité des entrepreneurs, qui font affaire ici, à Montréal, dans le milieu de l’excavation, des égouts, dans le fond, qui obtiennent des contrats publics… Sur une dizaine, on en a six au moins qui se présentent au Consenza », a laissé tomber l’enquêteur, lors de son contre-interrogatoire.

Le Consenza c’est le bar ou se réunissait et opérait le clan mafieux Rizzuto pour ceux qui n’ont pas bien suivi l’actualité judiciaire au Québec.

Corrompu son équipe l’est manifestement avec l’étendu de ce que révèle la Commission Charbonneau. Incompétent il l’est sans doute aussi car avec les difficultés financiers de Montréal, la surfacturation et le mauvais travail n’arrange pas les choses. Les chaussées sont sans doute volontairement mal faite pour économiser sur les matériaux et pour devoir le refaire plus vite et donc le surfacturer a nouveau a la ville.

Peu importe si plusieurs personnes intelligentes ne tombent pas dans ce piège grossier et apprécient comme contribuable moyennement cette bouffonnerie très dispendieuse pour la collectivité. Cette sortie médiatique de ce politicien du 27 septembre etait faite pour la masse et en particulier les 50% de montréalais qui se déplacent pour voter aux élections municipales. Malheureusement pour lui, les déclarations a la commission Charbonneau d’un Zambito le lundi 1er octobre seront très dur pour son image de marque et celle de son équipe. Je pense qu’il est cuit mais l’avenir nous le dira.

Le parti du maire Tremblay récupérait 3% de la valeur des contrats accordés, dit Zambito (source RC)

« Moi, je donnais un 3 % par le biais de M. Milioto qui allait à l’organisation, au parti politique du maire Tremblay. Qui lui rencontrait ? Qui lui voyait ? À qui il l’acheminait ? Je ne le sais pas. » Zambito, le 1er octobre.

Après avoir dit qu’il versait 2,5% de la valeur des contrats obtenus au le clan mafieux Rizzuto, M. Zambito a dit qu’une deuxième tranche de 3% était destinée au parti du marie Gérald Tremblay, Union Tremblay, et qu’une troisième, de 1%, était versée à un ingénieur de la Ville, Gilles Surprenant. (source RC)

« La démission du maire s’impose maintenant. Le temps de l’innocence est révolu. Le temps de l’aveuglement volontaire est révolu. Le temps de la démission de Gérald Tremblay est arrivé. »
Louise Harel, chef de l’opposition officielle au conseil municipal de Montréal. (source RC)

Le temps de l’alternance est effectivement venu et c’est très souhaitable comme il l’était pour le gouvernement Charest au Québec en espérant que la surfacturation va considérablement diminuer et pas seulement celle visible et rendu publique.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s