Guerre civile: bombardements et massacres en Syrie

Il y a exactement un an, j’avais publie un article qui prévoyait une guerre civile en Syrie. Nous y sommes et l’ONU ne peut intervenir pour arrêter le massacre de civil avec le veto russe et chinois. il faudra abolir ce droit de veto des cinq membres permanents et instituait une large majorité a 75% par exemple pour les décisions sur les interventions militaires.

Je souhaite que Bachar Al-Assad connaisse la même fin tragique qu’un autre monstre qu’était Kadhafi. C’est assez révoltant de voir qu’une toute petite minorité de personne peut causer indirectement la souffrance et/ou la mort de tant d’êtres humains. Choquant de voir ces soldats « sniper » de l’armée syrienne se transformant en assassin en tirant sur tout ce qui bouge (femmes, enfants, vieillards) parce qu’ils en ont reçu l’ordre. D’un autre cote, c’est réconfortant de constater que certains militaires refusent de commettre ces atrocités et désertent au risque de leur propre vie. Réconfortant aussi de voir comment les populations arabes voisines accueillent ce flux de syriens qui fuient les bombardements et les massacres. Une minorité d’humains vit comme des rois ou des « dieux » et d’autres humains bien plus nombreux sont traites pire que des rats de laboratoire ! 😦

Ce conflit a déjà fait plus de 21.000 morts depuis mars 2011, selon l’Observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH).

Aux pacifistes qui étaient opposes a l’intervention en Libye, je leur dit de regarder ce qu’un an de vrai guerre civile donnera comme bilan en nombre de civil tues ou blesses. En Libye, le bilan est relativement important car l’intervention fut tardive avec un  gouvernement US pas très favorable a cette nouvelle intervention militaire après l’Irak, l’Afghanistan et sa dette publique.

l’après-Assad se prépare (source Radio-Canada)

La direction intérieure de l’Armée syrienne libre (ASL) a proposé la formation d’un gouvernement civil et militaire en prévision de la chute du régime de Bachar Al-Assad.

Dans un document intitulé « Projet de salut national », obtenu par le journal Al-Quds Al-Arabi, publié à Londres, la direction de l’ASL veut la constitution d’un Conseil supérieur de la défense, qui sera chargé de désigner un Conseil présidentiel formé de six personnalités civiles et militaires. Pendant la période de transition, cette instance proposera des lois, qui seront soumises à des référendums, réorganisera les institutions militaires et sécuritaires, et absorbera dans l’armée les civils qui ont pris les armes pendant la « révolution ». L’ASL propose également la constitution d’un Conseil supérieur de la protection de la révolution syrienne, qui jouera le rôle d’un Parlement. Les rédacteurs du document ont précisé que la participation à ces instances de transition du Conseil national syrien, des forces de l’opposition, des coordinations et des personnalités politiques était nécessaire. En ce qui concerne le gouvernement, l’ASL propose que les ministères de l’Intérieur et de la Défense soient détenus par des militaires. L’ASL propose également que ce soit elle qui désigne un civil comme chef du gouvernement provisoire.

Advertisements

Un commentaire sur “Guerre civile: bombardements et massacres en Syrie

  1. Le président du CNS, Abdel Basset Sayda, avait annoncé samedi qu’il allait discuter avec les groupes rebelles présents sur le terrain d’un «gouvernement de transition» qui serait dirigé par une personnalité engagée dans le soulèvement dès son déclenchement. Non séduits par cette idée de gouvernement de transition, les chefs de l’ASL, dont l’état-major est établi en Turquie, ont par ailleurs aussitôt présenté le 31 juillet leur «programme de salut national». Leur feuille de route propose, dans un premier temps, la création d’un «conseil supérieur de défense regroupant les chefs militaires des villes et des provinces syriennes ainsi que les plus importants officiers ayant fait défection ou ayant participé à la révolution». Plus important encore : il est prévu que cette instance choisisse «un conseil présidentiel de six personnalités politiques et militaires pour diriger le pays durant la période transitoire». Ce conseil aura la prérogative de «proposer des lois pour restructurer les organismes militaires et de sécurité».

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s