Fraude électorale majeure du PCC dirigé par Harper

Le premier ministre canadien Stephen Harper dément toute implication des conservateurs dans un stratagème d’appels téléphoniques, que l’opposition qualifie de fraude électorale majeure.

Lors du scrutin de 2011, des milliers de foyers ont reçu des appels automatisés les informant que le bureau de vote de leur circonscription avait déménagé alors que ce n’était pas le cas. Les enquêteurs d’Élections Canada ont découvert que la compagnie albertaine RackNine est à l’origine des appels visant apparemment à décourager des électeurs de se rendre aux urnes. Or, cette firme de messagerie vocale a déjà été embauchée par de nombreux candidats conservateurs, dont le premier ministre lui-même. (source)

Parmi les électeurs canadiens qui ont élu un député conservateur, plusieurs l’ont fait après le scandale des commandites et un candidat Harper qui s’était présenté comme le M.Propre et intègre de la politique canadienne. Il s’avère de plus en plus que le temps passe comme un grand manipulateur et menteur. Avec certaines dépenses somptueuses pour le G7 (>1000M$), des équipements militaires et des élections a répétition (>300M$), ce gouvernement Harper a coûté bien plus cher au contribuable canadien depuis 6 ans que les quelques millions de $ détournés sur environ 10 ans par le parti libéral du Canada.

Néanmoins, le Nouveau Parti démocratique accuse les conservateurs d’avoir orchestré l’affaire et demande q’une enquête criminelle soit menée.

En conférence de presse, le député Robert Aubin a même avancé que l’opération frauduleuse, qui a touché 18 circonscriptions, pourrait remettre en question la majorité obtenue par le parti de Stephen Harper le 2 mai dernier.

« Vous connaissez la culture de contrôle qui existe au sein du Parti conservateur. Est-ce qu’on peut vraiment imaginer une minute que ce soit là l’apanage d’un bénévole ou d’un dirigeant de campagne locale? Non, c’est totalement inapproprié et ce n’est pas crédible. Alors c’est clair que dans les hautes officines du Parti conservateur, on est tout à fait au courant du stratagème », a-t-il fait valoir.

Au courant d’un stratagème d’arnaque électorale a grande échelle. Une arnaque qui montre l’importance de rendre aussi confidentiel que possible les opinions politiques des électeurs canadiens (individuellement ou par bureau de vote) pour éviter ce type de stratagème.

Pourquoi cette affaire ne sort que maintenant ?!

En avril dernier, Élections Canada avait lancé une enquête afin de faire la lumière sur des cas de harcèlement téléphonique et d’appels frauduleux rapportés par des électeurs manitobains, ontariens et prince-édouardiens.

Le chef intérimaire libéral, Bob Rae, soutient que l’affaire mine la crédibilité de toute la classe politique et remet en doute le processus électoral. « Nous exigeons des explications, que tous les faits, toute l’information soient livrés à la police et à Élections Canada », a-t-il indiqué.

M. Rae a ajouté samedi que son parti fait sa propre enquête et qu’il a répertorié 27 circonscriptions dans lesquelles des irrégularités auraient été enregistrées. « Il ne s’agit pas de cas isolés, c’est un modèle qui se répète. […] Ce n’est pas seulement un pauvre jeune homme de Guelph qui est responsable pour tous les problèmes dans tous les comtés. »

Le député néo-démocrate de Rosemont-La-Petite-Patrie, Alexandre Boulerice, est plus vindicatif :

« Ces appels illégaux étaient faits par une firme liée au Parti conservateur. L’objectif était clair : tromper les électeurs. C’est une tactique de bum, de goon, de voyou, digne de l’époque de Duplessis » (source)

et dans un article plus récent de Radio-Canada :

« Pierre Poutine, de la rue Séparatiste à Joliette, a acheté des téléphones jetables pour frauder les électeurs lors de la dernière campagne. (…) Ce numéro de téléphone est relié à RackNine, la firme de télémarketing des conservateurs. Si vous voulez nous aider : [dites-nous] qui se cache derrière Pierre Poutine », a lancé Robert Aubin, député néo-démocrate de Trois-Rivières.

Stephen Harper est sacrement gonflé et demande des excuses a l’opposition pour leurs accusations. C’est du bluff ou il est certain qu’il n’y a aucune preuve formelle et directe pour impliquer le PCC. Les intermédiaires ne doivent pas être membre du PCC ou seront radies.

Au fil du temps, le nombre de circonscription affectés par cette fraude électorale augmente :

Le nombre de circonscriptions où les partis de l’opposition à Ottawa ont rapporté que des électeurs avaient reçu des appels trompeurs lors du dernier scrutin fédéral atteint désormais 47. Ces révélations ont alimenté de plus belle la controverse à la Chambre des communes mercredi. (source)

Si les faits incriminant la responsabilité du PCC sont prouvés pour Élections Canada (ce qui sera difficile), c’est un énorme scandale qui peut remettre en cause la légitimité de la majorité obtenue par le Parti Conservateur du Canada. Affaire a suivre …

Ca fait deja 6 ans, que Harper est le premier ministre du Canada. Il a assez fait de dégât comme cela, il est temps de changer d’équipe et au plus vite possible.

Mise a jour du 6 mars :

Élections Canada a mis en ligne mardi un formulaire de plaintes pour faciliter le traitement des nouveaux signalements au sujet des appels trompeurs qui ont été faits lors du dernier scrutin fédéral. Le 2 mai dernier, Élections Canada affirmait avoir déjà reçu 31 000 signalements de citoyens disant avoir été victimes de ces appels automatisés annonçant faussement, en son nom, que leur bureau de scrutin avait changé de lieu. Ces appels pourraient avoir empêché de nombreux électeurs de voter.

Le formulaire de plainte d’Élections Canada

Mise a jour du 25 mai 2013 :

À la suite du jugement de la Cour fédérale qui a conclu qu’il y a bien eu une fraude lors des dernières élections, l’opposition s’est attaquée au gouvernement de Stephen Harper.

Jeudi, la Cour a conclu que les élections de 2011 ont été entachées de fraude, en raison d’appels frauduleux faits à des citoyens, leur indiquant faussement que leur bureau de vote avait été déplacé, souvent très loin de chez eux. La manœuvre en aurait découragé plus d’un d’aller voter.

Cependant, le tribunal n’a pas annulé le résultat du scrutin dans les six circonscriptions visées, comme il lui avait été demandé. (source Radio-Canada)

Vu le faible écart moins de 3%, la décision du tribunal de ne pas invalider ces élections n’est pas raisonnable et encourage indirectement de telles arnaques électorales. 😦

Publicités

2 commentaires sur “Fraude électorale majeure du PCC dirigé par Harper

  1. Même s’ils réclament des libéraux qu’ils rendent publics leurs relevés d’appels téléphoniques effectués lors de la dernière campagne électorale fédérale, les conservateurs à Ottawa refusent de faire de même, puisqu’ils jurent ne pas avoir effectué d’appels trompeurs. source RC

    😆
    Les conservateurs sont en train de se ridiculiser et décrédibiliser un peu plus chaque jour qui passent avec des arguments fallacieux. Non seulement, ils ont comme une fraude électorale a grande échelle mais ils mentent comme des « arracheurs de dents ».

  2. Dans les six circonscriptions concernées par les allégations de fraude, tous les candidats conservateurs ont été élus avec moins de 3 % d’écart de leur principal adversaire.

    Nipissing-Timiskaming, Ontario : 0,1 % d’écart
    Jay Aspin (PC) : 27 206 votes
    Anthony Rota (PLC) : 25 379 votes

    Yukon : 0,9 % d’écart
    Ryan Leef (PC) : 5 422 votes
    Larry Bagnell (PLC) : 5 290 votes

    Elmwood-Transcona, Saskatchewan : 0,9 % des votes
    Lawrence Toet (PC) : 15 298 votes
    Jim Maloway (NPD) : 14 998 votes

    Saskatoon-Rosetown-Biggar, Saskatchewan : 1,8 % d’écart
    Kelly Block (PC) : 14 652 votes
    Nettie Wiebe (NPD) : 14 114 votes

    Winnipeg Centre-Sud, Manitoba : 1,8 % d’écart
    Joyce Bateman (PC) : 15 506 votes
    Anita Neville (PLC) : 14 788 votes

    Île de Vancouver-Nord, Colombie-Britannique : 3,1 % d’écart
    John Duncan (PC) : 27 206 votes
    Ronna-Rae Leonard (NPD) : 25 379 votes

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s