Mieux utiliser les compétences des immigrants pour les retenir

En lisant le magazine de l’ile des sœurs (Montreal, QC), j’ai trouvé un article qui retranscrit bien ma pensée et sans doute mieux rédigé que je ne l’aurai écrit moi-même. Je reproduit une grande partie de ce texte de Toula Foscolos, directrice de l’information.

… force est d’admettre qu’aucun parti politique au pouvoir ces dernières années, tant au provincial qu’au fédéral, n’a fait quoi que ce soit pour remédier aux problèmes courants. Cela est une aberration, considérant la demande pour de la main-d’œuvre qualifiée partout au pays.

Tandis que chaque jour, des citoyens se plaignent de ne pas trouver de médecin de famille – problème régulièrement rapporté par les médias comme s’il s’agissait là d’un fait nouveau, alors que la situation perdure depuis plus d’une décennie -, des médecins qualifiés formés à l’étranger sont mis de côté. Et pendant ce temps, des médecins prennent leur retraite sans que l’on réussisse à les remplacer…

Plusieurs études ont démontré que le niveau d’éducation des immigrants reçus récemment est supérieur à celui des Canadiens de naissance. Les statistiques démontrent également que le taux de chômage est plus élevé chez les nouveaux arrivants et que la rémunération est généralement plus basse. Cela indique clairement que le problème n’est pas lié aux compétences, mais à leur reconnaissance.

Ce qui m’amène à poser LA question: pourquoi diantre est-ce qu’un diplôme acquis au Canada est automatiquement perçu comme supérieur par les employeurs et est-ce que cette perception peut changer?

C’est du corporatisme protectionniste de la part du Collège des médecins ou pour les ingénieurs qui défendent leur gâteau. Bien sur ils ne le présenteront pas comme cela et ferons mine de se soucier de la qualités des soins. En bref, ils nous prennent pour des imbéciles et ils se trompent pas pour la majorité et la plupart des journalistes qui répètent ces bêtises. Je vous invite a lire mon article de fevrier : L’accord France-Quebec est ralenti au Quebec pour la sante !

Dans une entrevue accordée à The Senior Time sur la question de l’intégration des immigrants, la chroniqueuse Jan Wong a affirmé que «nous avons les chauffeurs de taxi les plus diplômés au monde». Le recensement de 2001 a démontré que, parmi les immigrants diplômés universitaires, au moins un sur quatre occupait un emploi dont le prérequis est un diplôme… de 5e secondaire seulement!

Je ne sais pas si la formule de Jan Wong est exacte mais la pointe me plait. :mrgreen:

Tandis qu’un Canadien sur quatre ne peut se trouver un médecin de famille, en Ontario seulement, 4000 médecins formés à l’étranger ne peuvent obtenir leur licence pour pratiquer. La situation est encore pire au Québec, mais cela n’a pas empêché le gouvernement libéral de demander aux nouveaux arrivants de s’engager moralement à respecter les valeurs du Québec.

Pour devenir canadien, j’ai même juré fidélité a la Reine d’Angleterre et ses descendants. Oui c’est grotesque et je serais le premier a me parjurer et perdre, oh horreur, mon honneur de gentilhomme pour pouvoir actionner la guillotine et lui trancher la tête avec celle des lieutenants gouverneurs. 😆

Aucun parti ne semble comprendre la situation réelle. Ils sont en retard dans un monde qui change vite. Notre province a désespérément besoin de main-d’œuvre qualifiée, cette même main d’œuvre qui ne demande qu’à être utilisée à sa juste valeur. Qu’attendons-nous?

Ce problème a un impact significatif sur note économie, notre société et le futur de notre pays. Le manque de médecin est un excellent exemple de ce qui pourrait être réglé facilement si le gouvernement se donnait la peine de penser «en dehors de la boîte». Avec le vieillissement de la population, nous ne pouvons plus collectivement nous permettre de prendre les mauvaises décisions.

Je suis entierement d’accord avec ce constat mais meme si l’idee est simple je doute  fort que sa realisation soit si facile avec les contingences financieres et les habitudes des patients quebecois avec leur systeme de sante actuel. Les personnes qui nous gouvernent ne sont pas si incompetentes que cela. S’ils echouent, on peut imaginer que ce n’est pas aussi facile qu’il y parait a premiere vue. Il faut composer entre autre avec les corporatismes tel que le College des medecins et la negociation s’annonce dure. En tous cas, ca me semble incontournable comme voie de solution si on veut arranger durablement la situation actuelle qui est dramatique au niveau des soins de sante.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s