L’accord France-Quebec est ralenti au Quebec pour la sante !

Le Québec a gagné deux fois plus de médecins qu’il n’en a perdus au profit de la France depuis l’entrée en vigueur de l’entente sur la mobilité de la main-d’œuvre, il y a un an. On est loin, pour l’instant, du déficit que certains appréhendaient. Des médecins français dénoncent toutefois les obstacles auxquels ils se heurtent dans le processus de reconnaissance de leurs compétences.

D’après des données toutes fraîches obtenues par La Presse, 15 médecins français – 7 spécialistes et 8 généralistes – ont obtenu un permis de pratique au Québec au cours de la dernière année. Douze travaillent dans des établissements à l’heure actuelle, estime le Collège des médecins. De son côté, le Conseil national de l’Ordre des médecins de France a indiqué que, en date du 8 janvier, six médecins québécois ont obtenu un permis. Il n’a pu préciser s’ils travaillent en France en ce moment ni combien de Québécois ont soumis une demande jusqu’à présent. (source)

Avec la pénurie de médecins au Québec et le relatif surplus en France je me doutais que le bilan serait positif malgré l’hiver rigoureux et le blocage criminel issu du corporatisme du Collège des médecins !

Le médecin français qui veut travailler ici doit se soumettre à un «stage d’adaptation» de trois mois en milieu hospitalier suivi d’une évaluation. S’il passe le test, il reçoit un permis restrictif qui l’autorise à exercer dans un établissement seulement – hôpital, CLSC ou CHSLD. Au bout de cinq ans, il pourra ouvrir son propre cabinet, par exemple.

Les 15 médecins français qui ont obtenu leur permis ont réussi leur stage. Or, cinq médecins de famille y ont échoué. C’est le cas de Christophe Jeay, qui habite à Magog et a fait son stage à Sherbrooke. Un stage obtenu non sans peine, car «ça bloque de tous les côtés», a-t-il dit.

Habitué d’exercer dans un cabinet en France, il n’a pas réussi à s’adapter au travail à l’hôpital. Il déplore que le Collège oblige les Français à pratiquer dans un établissement plutôt qu’en cabinet, surtout au moment où bien des Québécois n’ont pas un médecin de famille. Pour le moment, le Dr Jeay travaille «un mois par-ci par-là» à Saint-Pierre-et-Miquelon. Il a demandé l’aide de l’hôpital de Magog, qui, selon lui, tente de convaincre le Collège des médecins de lui permettre de pratiquer à Stanstead, où il n’y a pas de généraliste.

Si j’étais au gouvernement, je lancerai des accusations de crimes de sang aux responsables du Collège qui bloquent. Malheureusement Pauline Marois n’est pas la seule dans ce système de santé a avoir les mains sales. Je suis furieux de cette asymétrie de traitement. Ceux qui pourrait demander une mise a niveau de médecins québécois ne le font pas et ce sont les moins bon qui le demande. Franchement c’est scandaleux et montre le corporatisme et sa force au Québec. Il faut le faire voler en éclat et vite ! De toute façon je rentrerai en France a la première occasion car je ne me fais pas trop d’illusion la situation va continuer de se dégrader jusqu’à l’implosion du système public de santé et on se retrouvera comme aux USA.

Le «corporatisme» du Collège des médecins dénoncé

De son côté, le Dr Jean-Louis Brunier a réussi son stage à l’hôpital Louis-H.-LaFontaine, où il travaille depuis. «J’ai trouvé mon stage moi-même, car on n’arrivait pas à m’en fournir un», déplore cet omnipraticien. Il dénonce un «deux poids, deux mesures»: les médecins québécois n’ont pas à subir une évaluation en France. Ils n’ont qu’à soumettre une demande à l’Ordre des médecins. Celui-ci fait ensuite une recommandation au ministère de la Santé, qui délivre un permis sans condition.

Pour justifier le stage d’adaptation suivi d’une évaluation, «on dit que le médecin français doit être au niveau d’un résident qui sort des études. Moi, je voudrais bien qu’on teste tous les médecins québécois pour voir s’ils sont de ce niveau-là…» a laissé tomber le Dr Brunier. Selon lui, malgré l’entente France-Québec, «il y a vraiment un parcours du combattant en matière de formalités».

François Lubrina, conseiller élu de l’Assemblée des Français à l’étranger, dénonce le «corporatisme» du Collège des médecins. Il demande au gouvernement Charest un amendement au Code des professions. «On se retrouve dans une situation surréaliste où la France autorise facilement les Québécois à exercer pleinement en France, mais par contre les Français sont soumis à des évaluations au Québec. Et ils sont obligés d’attendre des années pour pouvoir exercer à leur guise. Il faudrait que les ordres professionnels cessent de donner les permis d’exercice. Ce devrait être la tâche du gouvernement, dans l’intérêt de la population québécoise», qui a besoin de plus de médecins, a-t-il expliqué.

M. Charest est trop occupe a se disculper des accusations sur la nomination des juges pour être actif dans ce domaine et je ne parle pas du médecin qui fait office de ministre de la santé au QC qui ferait mieux de retourner a son travail de médecin et laisser un gestionnaire compétent gérer le complexe et délicat système public de santé.

Selon Ernest Prégent, le Collège des médecins «a essayé de faciliter le plus possible» le processus. Les stages d’adaptation sont nécessaires pour «assurer la sécurité des patients», a-t-il ajouté.

Mettez ce M.Pregent en prison immédiatement et un travail communautaire comme médecin bénévole. Aucun salaire ne lui sera verse, excepte un lit et le repas dans une cellule le soir. Je vous dit qu’il faudrait un régime un peu autoritaire pour sortir du mouroir ou se trouve le Québec depuis 30 ans. Il en faut du culot et de l’assurance a ce criminel pour se moquer aussi ouvertement de tous les québécois sans médecin de famille avec les implications que cela comporte pour leur santé et condition de vie. Leur logo est rouge du sang québécois qu’ils gâchent inutilement pour assurer de meilleur revenu a leur membre. C’est honteux et criminel !

Oyez citoyens et citoyennes du Québec,
il est temps de demander au gouvernement
de réagir vite face aux abus du collège des médecins  !

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s