Palais de justice a Montréal

Si vous ne savez pas pour quelle raison j’ai été arrêté et menotté par la police et mis dans une cellule pour 3h avant d’être libérer voici l’article  qui en parle Prisonnier au Québec. Avant d’être libéré, l’inspecteur m’avait dit qu’il n’y aurait probablement pas de suite puisque pas de plainte. Il s’était trompé et voici la suite de cette farce juridique interprété très sérieusement par les fonctionnaires de ce système judiciaire québecois / canadien.

Bien que je me serais bien passé de toutes ces tracasseries administratives juridiques, ça me permet de voir de prés le système judiciaire québécois pour les petits délits a peu de frais jusqu’à présent (20$ de Taxi pour mon retour et 6$ de parcomètre) et de pouvoir écrire un article qui ne soit pas un commentaire d’un article de presse. Je suis le reporter d’investigation et le suspect a la fois ce qui me confère le premier rôle.

Pour un voie de fait très mineur (une baffe du bout des doigts) je me suis donc retrouvé arrêté, menotté, emprisonné, fiché comme criminel (photo et empreintes digitales) et convoqué a une cour criminelle et pénale au palais de justice de Montréal, 1 rue notre Dame. C’est assez grotesque et ridicule vu les faits mais tout ces acteurs sont tres serieux. Après un portique comme a l’aéroport ou il faut retirer portefeuille, montre et tout objet métallique j’arrive dans un couloir et salle d’attente moderne et propre ou d’autres personnes attendent assis ou debout. Je vois plusieurs avocats en robe noir ou en civil. Sur la porte de la salle d’audience je constate qu’a mon heure de convocation il y a 7 ou 8 noms avec le mien.

Je demande a un grand jeune homme qui porte une longue robe noir si on nous appelle. Il me demande si j’ai un avocat. Je lui dit que je ne sais pas. Il m’indique une petite salle et me demande de l’y attendre pendant qu’il vérifie. Il revient au bout de quelques instants et me demande si je travaille et ma profession. Il me dit qu’il peut s’occuper de tout et que je n’aurais plus besoin de revenir en cour et me demande 500 $ pour cela. Je suis surpris de ne pas avoir droit a un avocat commis d’office et gratuit comme je suppose être le cas en France. Je lui dit ma surprise. Il me dit que c’est le système et si j’avais l’aide sociale ça serait gratuit et il recevrait 300 $. il ne descendra pas en dessous de $ 300 et me demande combien je veux payer. Je lui répond 0 $. Il me dit que je devrais revenir au moins deux fois au tribunal et même sans plainte ça fonctionne comme cela des que la police se déplace.

Je le remercie pour ses indications et bien décidé a ne pas payer un dollar de plus que les 6$ mis dans le parcomètre pour garer ma voiture dans le vieux Montréal, je me rend dans la salle d’audience. Le policier qui était debout devant la porte est entré pour s’asseoir a l’arrière. La salle est de taille moyenne (80 m2). Devant, il y a une femme assise a gauche. Elle doit avoir a peine 30 ans et porte une longue robe noir. Ça doit être LA procureur et représente les victimes ou la couronne. Au milieu se trouve LA greffière la cinquantaine et juste derrière un peu surélevée LA juge la soixantaine avec une robe noir. Ces femmes échangent quelques paroles entre elles tout en consultant des papiers. Au bout de quelques minutes, la greffière appellent quelques noms dont le mien. Je me lève. Je suis le seul dans la salle les autres sont a l’extérieur avec soit une avocate en robe noir ou en civile. Je suis surpris de voir autant de femmes magistrats.  A l’école de ma fille, le personnel d’encadrement et les professeurs sont très majoritairement féminin (>90%) et nous avons au Québec un décrochage scolaire plus important chez les garçons .

La greffière me demande si je connais la raison de mon procès, je lui indique. Elle me demande si j’ai un avocat et si je plaide coupable ou non coupable. Je répond – non pas d’avocat et – non coupable et elle me donne la date d’un prochain rendez vous … pardon convocation. Elle me demande si la date me convient. Oui et je reçois plusieurs feuilles de papier avec le constat écrit des policiers. Je pourrai admirer a ma guise leur style, leur orthographe en français ( « Pour cette fois si » etc …) et leur calligraphie masculine et féminine. Je suis plutôt moyen en orthographe et sur les forums français certains agaces me le font remarquer  désagréablement mais pour le Québec, je pourrais être presque professeur de français. :mrgreen: Je suis ravis mais je me retiens d’embrasser la greffière. Les comptes rendus de petites disputes sont souvent cocasses retranscrites par un policier ou par une greffière avec le style judiciaire quand ces explications détaillées ont lieu en cour.

Le jeune homme avait sans doute raison, je reviendrai au moins 2 fois au palais de justice de Montréal. Je comprend bien que tout ces parasites ont besoin de gagner des indemnités pour chaque affaire même si ça frise le ridicule dans mon cas. Quand je pense que je paye indirectement avec mes impôts tout cette lourde machine judiciaire avec tout ces parasites ça me donne le gout de faire de l’évasion fiscale massive.

Voila c’est fini pour le moment, je me suis déplacé pour répondre a trois questions après environ 2 mois de mon arrestation policière. La suite dans environ 2 mois. Vous êtes impatient de connaître la suite ? moi aussi !

En attendant je lis le récit de la « victime » et je rigole. Tout cette paperasse pour une petite baffe. Misère … tandis que Buch Junior, Dick Cheney, Tony Blair et Ben Laden ne sont pas en prison. Mais que fait la justice au lieu d’emmerder les innocents et citoyens lambda?

  1. Prisonnier au Québec
  2. Palais de justice a Montréal
  3. Présumé coupable et lenteur administrative policière
Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s