Election d’un candidat du Parti Liberal du Canada

Quand Stéphane Dion a lancé la coalition avec le NPD  (Nouveau Parti Démocratique) pour renverser le gouvernement conservateur de Harper Junior je me suis inscrit au Parti Libéral Canadien. Ce dimanche j’ai voté pour élire le prochain candidat officiel du Parti Libéral pour la circonscription Jeanne Le Ber. Parmi les quatre candidats je connaissais le nom de Mark Bruneau qui s’était présenté a la course a l’investiture liberale pour la précédente élection fédérale et l’avait perdue face a un candidat plutôt insignifiant et libraire de profession. Ce Mark Bruneau a travaillé dans les technologies de l’information comme moi et a été vice-président de BCE. J‘allais voter pour ce candidat de qualité quand je découvre un jeune candidat d’origine italienne, Pascal Zamprelli.

Je décide de soutenir Pascal malgré son relatif jeune age et je le conseille un peu. Une personne très sympathique et qui a toutes les apparences d’une personne honnête et intègre qui travaille dans la communication et a étudié le droit pour concevoir des lois pour la politique. Il m’a semblé qu’il avait aussi le soutien du directeur de la circonscription et ça se sentait au niveau de son organisation avec pancarte et badge sur ses partisans Votez Pascal. Avant et après chaque petit discours des 4 candidats on entendait les encouragements de ses supporters et le volume sonore donnait une indication très approximative de leur nombre. J’ai ainsi pu estimer correctement le vainqueur de cette élection (Mark Bruneau) et le malheureux second avant même le vote effectif et l’annonce du résultat.

La circonscription de Jeanne Le Ber compte plus de 66000 électeurs. Environ 50.000 électeurs ont voté en 2008. Le candidat du Bloc était âgé de seulement 26 ans lors de sa première élection et victoire contre la député et ministre libéral Liza Frulla qui fut emporté  dans le typhon médiatique canadien relié au scandale des commandites. Ce très jeune député a été réélu voila deux ans avec seulement 34% des voix avec le système majoritaire a un tour. Les voix du candidat Libéral + NPD totalisaient environ 50% mais ils se présentaient chacun pour leur parti.  A cette époque, environ 200 militants avaient désigné le candidat libéral. J’avais été contrarié a l’époque par leur choix mais je n’étais pas encore militant libéral pour pouvoir voter a l’élection du candidat officiel.

Aujourd’hui dans la file d’attente, je pensais que la communauté d’origine africaine me semblait plutôt surreprésenté parmi les 400 votants de cette circonscription. J’avais vu la grand mère & grand père et devant moi le père avec conjointe et quatre jeunes adultes. Je ne compte pas les les amis et cousins. Une seule grande famille et 8 voix. 8 sur 66000 ou 50000 c’est insignifiant mais sur environ 400 votants ça représente 2%. Pour voter il suffit d’être inscrit au parti Libéral depuis au moins 2 semaines du vote et donc avoir paye sa cotisation de 10$. Je sentais bien que ces gens n’avaient pas la fibre militante mais plutôt l’esprit moutonnier ou de l’employée qui fait la queue pour un patron. Il y avait aussi une femme voilée qui ne comprenait ni le français et l’anglais, plutôt ennuyant pour comprendre le discours des candidats qui s’exprimaient dans uniquement ces deux langues.

J’avais appris que le nombre de militant avait doublé cette année avec environ 1000 militants et que les organisateurs attendaient  500 votants au lieu de 200 il y a deux ans. Je pense qu’ils étaient la et que certains avaient peut être eu des promesses ou du concret en échange de leur vote. Tout ceci est plus ou moins légal mais j’avais pas vraiment envie de payer comme contribuable pour ces promesses électorales ou les investissements d’un candidat qui a de bonnes chances une fois candidat officiel du Parti libéral de devenir notre prochain député fédéral.

Maintenant s’il y a eu achat de votes, c’est relativement facile de faire pencher la balance en sa faveur avec seulement 300 ou 400 votants. Beaucoup plus délicat avec 50.000 électeurs. Bref j’ai eu l’impression de m’être déplacer inutilement dans ce contexte très particulier. Enfin pas tout a fait car j’ai fais la connaissance de gens sympathiques et pu voir le noyau dur  qui gère la machine politique entre les candidats, députés et les militants actifs. J’ai aussi effectué un vote préférentiel en indiquant plusieurs candidats (ici 4) dans son ordre de préférence. Judicieux choix qui favorise le candidat le plus consensuel et avec ce système le députe du Bloc actuel n’aurait probablement pas été élu mais plus probablement le candidat libéral ou NPD qui avait environ 50% de sympathisants.

C’est bien joli ceux qui defendent les principes démocratiques mais il faut regarder aussi de pres les rouages pour y voir les eventuelles failles qui peuvent parfois rendre caduque ou ridicule le systeme. En tous cas ce Mark Bruneau a les competences, le reseau d’affaire et le charisme pour faire un tres bon deputé federal et probablement bien meilleur que ce jeune ingenieur du Bloc. J’espere juste qu’il n’y aura pas de scandale financier et arnaques avec des conflits d’interet en tout genre. James Charest l’actuel premier ministre du  Quebec et leader du parti liberal quebecois est deja dans les eaux troubles pour ne pas en rajouter au niveau federal.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s