Désintégration annoncée de l’Euro et de l’UE ?

Le retour en force des vieux démons Européens

La désintégration annoncée de l’Europe est en passe de constituer une catastrophe économique et politique majeure qui plongera notre continent dans une série noire jalonnée de faillites bancaires, de crédit plus ou moins complètement gelé, de dévaluation substantielle de sa monnaie unique (contrairement à ce que d’aucuns pensent peu profitable à l’Union car provoquée par des exodes massifs de capitaux) et, au final, d’une stagnation prolongée…De mesures d’urgence consistant en le sauvetage de Banques en décisions protectionnistes nocives parce que désespérées, l’Union Européenne est sur le point de dévoiler son côté sombre, noir, marqué bien plus par la peur (et par la xénophobie) que par une union jadis fière de ses liens commerciaux et économiques générateurs de valeurs ajoutées.

Désintégration vraiment ? L’analyste Michel Santi lâche un mot lourd de conséquence s’il est pris sérieusement et au sens fort. Comment interpréter correctement cet article dans l’esprit de l’auteur sans en changer le sens voulue ?

Le temps semble s’accelerer. Cette désintégration ne me surprendrait pas depuis l’élargissement rapide à 20 ou 30 états. Déjà à 12 ou 16, le consensus n’était pas facile à trouver mais au delà ca ne s’arrange pas avec des économie très différentes. On aurait du s’arrêter à l’espagne et faire une longue pause, histoire de bien consolider le tout plutôt qu’une sorte de fuite en avant. Le mur arrive semble nous dire Michel Santi et il est plus possible de l’éviter. Après la révolution de l’internet et la mondialisation, un autre évènement marquant va se produire  en se début de 21e siècle entre l’avènement du dragon chinois (initiée a la fin des années 1980) et l’explosion de l’Union Européenne. Les USA vont payer également les erreurs de Bush Junior.

Le AAA de la France ne passera pas l’été !

L’abaissement inéluctable de cette notation, qui sera  accompagnée de réformes extrêmement douloureuses,  saignera encore plus le citoyen moyen de ce pays. Que ce Gouvernement s’explique également sur son plan de réduction de notre endettement quasi entièrement dépendant de la reprise de la croissance et par quel tour de passe-passe espère-t-il ramener ses déficits publics de 8 à 3% du P.I.B. à l’horizon 2013 ?

Le tour de passe-passe est motivé par les Élections présidentielles et législatives françaises de 2012. :mrgreen:

Et puis rappelons que les dettes d’un état fédéral comme les USA ou le Canada, il faut ajouter les dettes provinciales avant de le comparer avec un état comme la France. D’ailleurs Michel Santi aborde ce thème.

Les marchés, c’est entendu, sont désorientés par les affres déficitaires des pays d’Europe périphériques mais comment ces mêmes marchés – dans leur infinie prescience – feignent-ils d’ignorer les dettes Américaines pharaoniques? En réalité, le seul facteur permettant aux Etats-Unis une totale impunité doublée d’une inadmissible inconscience est le rôle de monnaie de référence et de réserves mondiales joué par le Dollar!

A lui seul, l’exemple (ou le contre-exemple!) Californien est à cet égard tout à fait révélateur: Voilà un Etat (peuplé de 40 millions d’habitants) et au P.I.B. de l’ordre de 1′900 milliards de dollars dont l’endettement global approche les 56% du P.I.B. et dont chaque citoyen doit 26′000 dollars au titre de la globalité des dettes et engagements contractés par leur Etat. L’étude des dettes totales comparées au P.I.B. démontre en fait que la Californie, tout comme le New Jersey ou l’Illinois, ne sont pas en meilleure posture que l’Espagne… sachant que les citoyens de ces Etats doivent en outre assumer les dettes du niveau supérieur, c’est-à-dire les dettes fédérales amassées par Washington, qui doivent bien-sûr s’additionner aux dettes des Etats ainsi qu’aux dettes municipales!

Dans un tel contexte, le fardeau fédéral officiel (c’est-à-dire reconnu, donc sans tenir compte des dettes escamotées) du Gouvernement Fédéral US combiné à ses diverses agences cumulé aux dettes des Etats et des localités se montant à environ 135% du P.I.B.

Maintenant si on ajoute aussi les déttes municipales, il faudra le faire aussi pour les pays européens. Sinon il faut doubler environ la dette fédérale pour avoir la dette publique : fédéral+provincial de pays comme le Canada ou les USA.

totale impunité

Oui enfin c’est pas gravé dans le bronze pour un futur proche.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s