Gros smog à Montréal après les feux de foret

Incendies de forêt : Les feux et maintenant la fumée

Plus de 1200 pompiers travaillent sans relâche au Québec, où 52 incendies sont toujours en activité. De ce nombre, huit ne sont pas maîtrisés et continuent à prendre de l’ampleur. Au moins une cinquantaine de sapeurs de l’Ouest canadien et des États-Unis doivent arrivés dimanche pour prêter main-forte à leurs collègues du Québec.

Jusqu’à maintenant, plus de 720 km2 de forêt ont été brûlés, soit l’équivalent d’une fois et demie la superficie de l’île de Montréal. Par ailleurs, la fumée des incendies commence à se propager dans plusieurs villes de la province. La Tuque, Trois-Rivières et même Québec sont touchées. Selon la SOPFEU, la fumée atteindra aussi probablement Montréal.

Elle soutient toutefois que la situation n’est pas inquiétante. Elle recommande cependant aux gens ayant des problèmes respiratoires de rester à la maison, les fenêtres fermées, pour ne pas être incommodés par la fumée.

Montréal se réveille enfumée. Ma conjointe s’est réveillé vers 2h du matin a cause d’une odeur de fumée dans notre chambre alors que les fenêtres étaient fermées. Cet odeur de bois brulé, comme issu d’une cheminée, est plus importante dehors ainsi que dans le couloir de notre immeuble. Nous avons d’abord pensé à un feu de barbecue. A tout hasard, elle appelle le numéro d’urgence 911. Elle attend plusieurs minutes avant d’avoir une personne ce qui est plutôt inhabituel. Après avoir décrit la situation, la personne lui dit que ce sont les feux de foret qui génèrent toute cette fumée. Peu de temps après, on entend un camion de pompier qui passe pour vérifier qu’il n’y a effectivement aucun feu dans notre quartier.

Comme le montre cette image, la qualité de l’air est vraiment très mauvaise avec ces particules en suspension (de 2,5 microns et moins) issu des feux de foret. C’est la première fois que je vois un indice aussi mauvais : 250 ! Certains stations météorologiques n’ont pas mis à jour leur relevé depuis hier soir 22h ou ne mesurent pas les PM2.5 et affiche un indice bas (vert) complètement erroné ce lundi matin 31 mai.

Mise à jour :
A midi, la qualité de l’air est devenu acceptable sur l’ile de Montréal.

Une réflexion sur “Gros smog à Montréal après les feux de foret

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s