Bulle immobilière au Canada

Bulle immobilière : L’endettement des Canadiens inquiète Jarislowsky

Dans une entrevue téléphonique à Bloomberg.com, Stephen Jarislowsky ajoute ainsi sa voix aux divers économistes et banquiers canadiens qui tirent la sonnette d’alarme en ce sens depuis quelques mois.

« Elles [les mesures du gouvernement] ont essentiellement encouragé les gens à acheter des maisons avec des hypothèques bon marché. Cela a eu l’effet contraire à ce qu’on souhaitait », explique M. Jarislowsky.

La critique est sévère pour le gouvernement Harper. :mrgreen:

Bulle immobilière au Canada? de G.Fillion

Avec la chute des taux d’intérêt et la reprise économique, le marché de la revente de maisons au Canada est devenu simplement et carrément un marché très favorable aux vendeurs, ce qui n’était pas du tout le cas à la fin 2008. Les prix des maisons ont bondi de 19 % en décembre 2009 par rapport à décembre 2008.

Et, selon l’Association canadienne de l’immeuble, les prix atteindront des niveaux records en 2010, en hausse de 5,4 %, à 337 500 $. Au Québec, on prévoit une hausse de 6,7 % pour un prix moyen de 240 500 $. Les ventes devraient grimper de 13,3 % cette année au pays, de 10,9 % au Québec.

Compte tenu de la vigueur du marché de la revente, le marché de la construction résidentielle ne cesse de remonter. Selon la Société canadienne d’hypothèques et de logement, le nombre annualisé de mises en chantier a augmenté à 186 300 en janvier, une hausse de 5,8 %. Au Québec, la hausse est de 7,3 % pour un total annualisé de 48 400 mises en chantier, surtout dans le secteur des maisons individuelles et du logement collectif.

Les banquiers s’inquiètent…

Dans un élan de lucidité soudaine, diront certains, les dirigeants des six grandes banques au Canada ont demandé, selon le Globe and Mail, aux autorités du pays de resserrer l’accès à la propriété. Il serait proposé de réduire la période maximale d’amortissement d’un achat d’une résidence de 35 à 30 ans et de faire passer la mise de départ de 5 à 10 % du montant d’acquisition.

Poser la question c’est partiquement y répondre. +19% sur un an au cours d’une grave crise économique que nous traversons, c’est tres probablement une bulle immobiliere initiée indirectement par les mesures du gouvernement canadien pour soutenir l’investissement des entreprises et la consommation des menages. Le vrai débat est de savoir quand et de combien sera la correction dans un futur proche -10 ou -20% vu que les prix ont pratiquement doublé sur 10 ans.

Publicités

4 commentaires sur “Bulle immobilière au Canada

  1. Bonjour,

    La lucidité n’est pas très forte. Ce n’est pas avec les actions de la semaine dernière de la part du Ministre des Finances que cela va changer quelque chose.

    L’art de faire quelque chose, pour faire quelque chose, mais qui n’est rien dans les faits. Le plan d’action du Ministre m’apparaît un coup d’épée dans l’eau.

    Surveiller d’ici le 19 avril, date de la mise en place de ce faible plan, il y aura encore une hausse fulgurante. C’est normal, de telles règles, même faible auraient dûes s’appliquer immédiatement.

  2. Bonjour,

    Si les mesures nécessaires avaient été prise à temps, nous n’en serions très probablement pas là actuellement. En attendant c’est toujours mieux que rien du tout qui était plutôt l’attitude au niveau économique de cette équipe Harper. Ne rien faire n’est pas la pire stratégie mais c’est clairement pas la meilleur possible. Même si c’est faible comme disposition il y a un signal qui au delà du message politique électoral (« voyez nous gouvernons « ) qui est une indication dans le bon sens pour les ménages et entreprises si les médias commentent bien cette actualité et la mette en perspective.

    Maintenant si les mesures sont trop fortes ca risque de réveiller les médias et les citoyens sur l’état économique réelle de l’îlot canadien qu’on nous décrit comme bien protégé des intempéries.

  3. POURQUOI les gouvernements envoyent les gens dans la MISÈRE en disant que la récession est finie et qu’ils peuvent dépenser ??????????????????????????????????????????????????
    Les intérêts sont bas et les gens acquièrent des maisons dispendieuses au-dessus de leurs moyens.
    Lorsque la bulle va ÉCLATÉE, le prix des maisons va BAISSER et les intérêts vont MONTER.
    Éventuellement, ce sera des FAILLITES ……………………….

  4. Les gouvernements sont dirgiés par des politiciens qui veulent être réelus et c’est eux qui gérent cette crise. En minimisant l’impact, ils peuvent se féliciter de bien l’avoir géré et d’en sortir relativement rapidement. Ceci dit c’est un peu de leur devoir, d’être optimiste pour ne pas avoir une crise de confiance qui démoralise les forces vives d’un pays, diminue la consommation et donc les revenus de l’état. Ceci dit, il faut rester optimiste dans des proportions raisonnables. Sinon c’est une escroquerie intellectuelle comme Harper, Charest et d’autres l’ont pratiqué dans le passé.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s