Remi Gaillard : Humour, gag et imposture en français

Dimanche et voici un petit article de détente.

J’ai découvert un sketch de Remi Gaillard en consultant les vidéo françaises les plus visionnés sur Dailymotion. Ce jeune comique français a plusieurs vidéo qui ont été visionné plus de 8 Millions de fois sans être passé à la télévision française. Avant, les humoristes de la génération de Guy Bedos ont commencé dans des petits sales de spectacles. L’équipe du splendide (jugnot, clavier, Lhermitte, balasko …) a commencé au café théâtre avant de sortir les bronzés au cinéma et d’avoir une popularité d’autant plus importante avec les rediffusions TV. Quand on pense au petit rapporteur de Jacques Martin ou Collaro, plusieurs humoristes ont percé avec la TV. Les inconnus ont fait leur marque de commerce en se moquant des émissions TV et les « stars » du petit écran. Pourquoi ce succinct récapitulatif car Remi Gailard introduit une nouveauté. Il est pas devenu populaire par le théatre, la radio, le cinéma ou la TV mais par l’internet et plus particulièrement les sites de diffusions vidéo comme YouTube ou Dailymotion avec ses performances et imposture. Il a commencé ses sketchs gag en 1999, époque ou l’internet explose en popularité.

Il faut sauver le soldat Gaillard.

Derrière le gag, l’imposture ou le mime, se cache souvent une ironie, une critique de nos comportements et de l’ordre établi. Tel le bouffon du roi, il se moque de l’autorité et en particulier des forces de police et des « aubergines » (contractuelles PV). C’est un trublion bien salutaire dans une société française assez policée et répressive actuellement. Il se moque aussi des sportifs, des culturistes, du militaire etc… Bien que la forme puisse parfois évoquer vaguement certains gag fou de Michael Youn ou ceux plus politisés de Sacha Baron Cohen avec Borat, la finalité n’est pas de choquer mais de faire rire tout en faisant réfléchir sur notre société et nos comportements sociaux. Il disait s’inspirer au départ de Lafesse pour ensuite s’orienter vers un comique de situation tel Charlot ou Buster Keaton vu qu’il n’avait pas assez de répartie.

Son slogan, C’est en faisant n’importe quoi qu’on devient n’importe qui, apparaît à la fin de chacun de ses sketchs et ça devient un peu fatiguant d’autant qu’il l’indique parfois oralement. Je connais l’humour de répétition mais ici ça ressemble davantage au message leitmotiv d’une publicité qu’on répète souvent pour qu’on le spectateur le mémorise bien et s’en rappelle « à vie ».

Son site : nimportequi.com

Sa chaine TV sur dailymotion : nqtv avec + 220 Millions de visionnements

et environ 700.000 fans sur une page Facebook.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s