RAS LE BOL de l’attente et qualité des soins de santé à Montréal

RAS LE BOL d’avoir 4 mois d’attente pour une radio de l’estomac, 6 mois d’attente pour plusieurs spécialistes, 1 a 3 mois pour  le 1er rendez-vous avec un médecin généraliste, +/- 8h dans une salle d’attente a l’hôpital pour un service d’urgence ou 2h chez un medecin avec un rendez-vous. Si ce n’était que l’attente, ça serait déjà très médiocre comme service de santé mais en plus avec la pénurie de médecins, les mauvais médecins sont surchargés de clients et surchargent le système. Imaginez un plombier qui répare mal la fuite d’eau ou l’aggrave. Résultat vous l’appelez et le rappelez. Il devient vite débordé pas nécessairement ou principalement parce qu’il manque d’employés mais de COMPÉTENCE professionnelle ou du bon outil / pièce de rechange.

J’ai consulté le nouveau médecin de famille de ma conjointe qui m’a refusé de me référer a des spécialistes, un peu distrait avec ses appels tel., qui se trompait dans mon état et probablement dans son diagnostic. Pour ma conjointe, il a indiqué pour un contrôle de routine de faire une prise de sang le matin a jeun.  Le service d’urgence de l’hôpital où elle a fait sa prise de sang appelle deux fois vers midi et le cabinet du médecin aussi. Il faut aller immédiatement au service d’urgence a l’hôpital a cause d’un taux de hémoglobine bas. Ma femme indique au médecin que non elle est pas essoufflée et qu’elle a des règles menstruelles abondante actuellement. Il lui indique malgré tout d’aller aux urgences et lui envoi un fax des résultats de la prise de sang. Tous les deux inquiets, j’essaye de la rassurer en lui disant que c’est sûrement une erreur du laboratoire, de refaire le test et que son médecin n’est pas très bon.

attentesanteArrivé après 16h elle n’en repartira qu’après minuit (24h). Tout cela pour voir juste 5 min un médecin de garde qui lui demande pourquoi elle est venue aux urgences. Après 7 heure d’attente, elle s’entend dire par le médecin qu’elle est chanceuse de se sentir bien avec son taux bas d’hémoglobine et sans faire un autre examen. il lui conseille de voir un gastrologue. (?? mois d’attente). Il semble content quand elle lui indique qu’elle a un rendez-vous demain avec un gynécologue (rendez-vous pris il y a environ 2 mois). Chanceux plutôt tout ces médiocres médecins qui font un salaire à 6 chiffres même si ceux des urgences ont trop de stress et de charge de travail. Chanceuse qu’une ex-ministre de la Santé (les mains sales de Pauline Marois) soit en liberté et chef du PQ plutôt que sous les barreaux pour crime planifié contre les patients québécois. Il y a bien sur une responsabilité collective québécoise et je  ne veux pas faire un(e) bouc-émissaire non plus.

Ne me rappelant plus du nom de l’hôpital (Charlemagne), je rappelle vers 20h le secrétariat du service d’urgence de la rive-sud qui m’avait appelé pour voir si ma conjointe était toujours présente dans leur salle d’attente. Elle appelle et me dit que non. Elle me conseille d’appeler sur son mobile. (Si elle avait un tel. mobile, j’aurai pas appelé l’urgence). Je lui indique qu’elle en a pas et je lui demande un autre nom d’hôpital proche sur la rive-sud. C’est l’exaspération, il y en a plus de 30 et elle va pas tous me les énumérer. D’ailleurs elle en m’indique aucun. Comme un mouton je la remercie alors que je suis inquiet pour ma conjointe et que j’aurai mieux fait de l’envoyer au diable pour sa piètre collaboration et amabilité.

Bref la soirée passe dans l’inquiétude. Je fini par me coucher pour arrêter de penser au pire et qu’ils ont du la garder en observation 24h. Je reçois un appel « bloqué » vers 11h30 qui me réveille. Je n’ai pas le temps de décrocher et je suis tout secoué. Je me dis que c’est probablement ma conjointe québécoise qui a du essayé de me joindre. Arrivé a 0h45 j’apprends qu’elle ne m’a jamais appelé car elle n’a pas vu de tél. public et le personnel était assez désagréable (faible excuse et ancienne mauvaise habitude). Qui m’a appelé à cette heure si tardive ? une erreur ou plus probablement le secrétariat de l’hôpital vu qu’une secretaire m’a appelé justement le lendemain matin à 8h pour fixer un rendez-vous d’urgence avec un gastrologue le 2 juillet. 15 jours c’est drôlement rapide pour le Québec. C’est clairement un rendez-vous d’urgence !  Avec mon probable ulcere gastrique j’ai pas eu cette chance là. C’est vrai qu’elle est chanceuse. Tiens j’essayerai de l’accompagner des fois que le médecin est bon et assez compréhensible pour jeter un oeil à mon cas. On peut toujours rêver.

Comment peux t’on si mal dépenser l’argent des contribuables québécois (en 2008, même ratio par personne qu’en France) pour ce piteux système de santé depuis plusieurs décennies. Une partie va sans doute dans les CLSC, une clinique publique spécifique au Québec et à la Suède dont j’apprécie pas la qualité de service de soins ni la qualité d’accueil.

Cet exemple réel vécu ne constitue pas un bilan sur l’état des services de santé sur Montréal et sa région proche. Cependant il me semble assez révélateur et emblématique avec d’autres mauvaises expériences passées et les retours de mon entourage.

Les autres provinces du Canada, n’ont pas toutes ce même niveau d’attente. D’ailleurs certains québécois vont en Ontario, la province voisine, pour se faire soigner. J’ai l’impression que le Québec a certaines spécificités qu’il faudrait regarder de prés pour identifier ce qui coince le système.

Arrivé en assez bonne santé au Québec, depuis 10 ans mon état s’est progressivement détérioré avec tous ses mauvais médecins et j’en ai plus que marre, RAS LE BOL !! C’est de loin mon principal reproche à cette région 😦 dont j’ai souvent vanté les avantages. C’est terminé, je ne conseille plus le Québec aux français de France, excepté aux jeunes étudiants en excellente santé ou ceux qui peuvent s’offrir de multiples séjours en France si nécessaire pour se faire bien soigner.

Si vous avez des bonnes références de médecin de famille sur Montréal, je suis preneur. J’en cherche un bon et disponible pour de nouveaux patients : la perle rare en somme sur Montréal et ses environs.

P.S. : J’ai finalement trouvé un laboratoire privé qui m’a donné un rendez-vous sous 15 jours et ca sera probablement gratuit car prise en charge avec l’assurance santé (carte soleil).

Publicités

2 commentaires sur “RAS LE BOL de l’attente et qualité des soins de santé à Montréal

  1. cela vous etonne dans un pays ou il n’y pas de dates de peremption obligatoire sur les aliments, ou l’on peut vendre n’importe quelle volaile sous la denomination poulet, effacer et retamponner les dates sur les oeufs 3 fois, ou les ponts s’ecroulent, les balcons tombent, ou l’on met les enfants devant la tele dans les garderie pour les endormir et j’en passe des meilleures. Je viens d’attraper une pneumonie pour pas avoir pu me faire soigner a temps et c’est la goutte qui a fait deborder le vase: malgre tous les frais (demenagements, vente a perte de tous les electromenager canadiens, etc) et complications que cela engendre (je n’ai pas d’ecole pour septembre pour mon fils en France et maintenant toutes les ecoles sont deja fermees pour l’ete), nous rentrons debut aout, ceci apres SEULEMENT 6 MOIS, croyez moi je ne sais pas comment vous avez pu tenir 10 ans. Quand on a pas ou aller comme les refugies ou que l’on vient du vrai tiers monde, le Canada c’est peut-etre bien, mais pour des gens d’Europe occidentale c’est vraiment la galere, surtout avec les problemes qu’on nous fait pour reconnaitre nos diplomes et donc pouvoir travailler. bon courage et amities d’une compatriote solidaire et frustree!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s