De quelle logique je parle ?

Un intello, friand de publicité, dont je venais de me moquer m’a demandé agacé – de quelle logique tu te réclames ? Je n’ai rien répondu.  Je ne voulais pas l’accabler et lui sortir une autre plaisanterie – Étant publiphobe, je n’aime pas les réclames. 😀

Ceci dit comme penseur, il vaut mieux pour une apparence flatteuse de son autorité cognitive mettre un joli nom avec références à l’occasion même si c’est pas nécessaire pour soi-même. J’ai étudié les mathématiques puis l’informatique dans une université à Paris.  Je n’ai pas suivi de cours en philosophie à part en Terminale C et mes lectures personnelles. Jusqu’à récemment je ne connaissais pas l’existence de logicien et philosophe célèbre comme Bertrand Russel, Frege, Ludwig Wittgenstein etc… Enfin je dois avouer que dans le passé je n’apportais pas beaucoup d’attention au nom même parmi mes camarades d’université ou collègues de travail. Un peu feignant, je me concentré sur l’essentiel pour passer dans la classe supérieure avec le minimum de marge et surtout le minimum de travail personnel. Le zèle ne faisait pas partie de mon vocabulaire. J’ai jamais vraiment aimé les études qu’on nous impose d’apprendre. Je préfère choisir mes thèmes d’études mais je ne dois pas être le seul dans ce cas.  Bref peut-être qu’en classe de mathématiques j’ai entendu ces noms mais je ne connaissais pas leur travail philosophique et encore moins la philosophie analytique. Les étudiants en philosophie et en épistémologie sont dans ce domaine bien plus connaissant. Je pratiquais et pratique la logique classique moderne sans toujours connaitre les fondateurs et théoriciens tandis que d’autre les connaissent mais sans savoir bien pratiquer le raisonnement rigoureux et logique. C’est ce qu’on appelle  « la répartition des tâches ». 😀

Naïvement quand j’ai abordé la philosophie en Terminale, je m’attendais à une sorte de philosophie analytique et je tombe sur la philosophie idéaliste d’un Platon. Comme étudiant soucieux de sa note, j’essaye de m’adapter mais le coeur n’y est pas vraiment. Je suis mal équipé pour lutter à armes égales avec ma médiocre professeur de philosophie et c’est le repli stratégique après l’échec du combat frontal.  J’en arrive à me désintéresser progressivement de cette philosophie « littéraire » . Cette philosophie  galimatias et lyrique qui ressemble par certains côtés aux intello romanciers à la Voltaire. Ce Voltaire qui dans Candide se moque avec humour d’un mathématicien et philosophe Leibniz qui essaye de concilier sa foi chrétienne et ses connaissances scientifiques. La satire est relativement drôle mais le raisonnement est biaisé et malhonnête. Pourtant Voltaire reste un auteur très considéré en France sans doute pour sa production et son érudition élevée. Les  intellectuels grandes gueules et philosophes que je voyais à la télévision française n’ont pas arrangé les affaires. Puis quelques années plus tard au Québec,  je trouve par hasard avec Emule les conférences audio de Michel Onfray qui parle de la contre-histoire de la philosophie et de l’hédonisme. Je découvre une diversité de courant de pensée et des philosophes qui correspondent mieux à mes attentes et exigences. Son cours semble assez populaire par son accessibilité et le besoin auquel il répond. Progressivement, je note des petites lacunes de raisonnement logique voir des amalgames quand il s’écarte de l’histoire de la philosophie et je prend mes distances sur ses analyses. Cela dit, un conférencier agréable à écouter et très érudit dont j’ai retiré plusieurs idées et auteurs intéressants.

Actuellement, j’ai plusieurs ouvrages à lire dont ceux de Jacques Bouveresse un philosophe français contemporain qui pratique l’humour et la philosophie_analytique.

Voilà rapidement une première réponse que je pourrai mieux développer ultérieurement en fonction des circonstances et nécessités. Pour mes lecteurs qui voudraient améliorer leur maitrise de la logique classique dans leur raisonement je n’ai pour l’instant aucune référence d’ouvrage en français « grand public » à leur proposer. Je suis désolé mais j’imagine qu’il doit en exister de simple et très accessible. Si vous avez de bonnes références, merci de les indiquer en commentaire.

Publicités

4 commentaires sur “De quelle logique je parle ?

  1. Bonsoir Mr Paul.
    En français, il n’y a pas grand chose, bizarre non ?
    Introduction à la logique ( François Rivenc ) – Petite bibliothèque Payot.
    Pour moi, la seule logique que l’on peut effectivement appeler « logique » est la branche des maths, logique mathématique.
    Il y a ces deux bouquins en français :
    http://www.amazon.fr/Livres/s?ie=UTF8&rh=n%3A301061%2Cp_27%3AJean-Yves%20Girard&field-author=Jean-Yves%20Girard&page=1
    Je lui ai envoyé quelques mails, il a répondu chaque fois à mes questions.
    Il m’a filé le lien du texte qu’il fignolait. J’ai travaillé dessus au fur et à mesure qu’il s’écrivait. Voilà.

  2. Bonjour
    Personnellement, j’apprécie beaucoup « Quel est le titre de ce livre » de Raymond Smullyan…

    Alain

    P.S. Merci, ça fait du bien de lire des choses intelligentes sur le net…

  3. Merci Alain pour votre référence.

    Tout comme on trouve des livres intéressants dans une librairie / bibliothèque on trouve aussi des textes intéressants sur le net mais encore faut il les trouver. Un Michel Onfray est a la fois un auteur et une sorte de bibliothécaire professeur qui vous conseille sur les auteurs / livres a lire en philosophie.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s