La Presse a des comiques

Quand les politiques font des erreurs, les chroniqueurs et journalistes politiques de la presse et des journaux télévisés sont souvent les premiers à tirer dessus avec leur opinion politique. L’objectivité est assez faible surtout pour les chroniqueurs qui en rajoutent. J’ai lu plusieurs articles d’informations issu de spécialiste très intéressant. Mais voilà que je lis plusieurs commentaires successifs ridicules de La Presse. Les vieux démons reviennent et les amalgames pleuvent, les excès de langage, les déformations de la réalité et j’en passe. Certains sourient des politiciens et je me marre de leur médiocrité d’analyse et de raisonnement. Je suis admiratif que plusieurs soient payés pour fournir cette salade.

Pour une fois que je suis fier du courage politique et des idées de nos politiciens, j’ai honte de  plusieurs journalistes qui raisonnent mal. C’est grave car c’est souvent à travers leur prisme que l’opinion publique se forme. Le hold-up en démocratie se situe surtout avec la désinformation. Je suis sévère mais lisez ces chroniqueurs comme ils sont à côté de la réalité, comme ils ont des lunettes teintés.

Attention je ne veux pas généraliser. D’ailleurs certains journalistes qui disent aujourd’hui des bêtises, n’en disent pas tout les jours. Certains en disent souvent et certains en disent rarement.  Souvent le mieux est d’avoir directement les propos des politiciens et avec un peu de connaissance politique on se rend compte de la médiocrité de certains commentateurs politiques. Si j’étais patron de presse, j’en recyclerai plusieurs dans les actualités sportives.😀

Pour le fun je vous donne quelques titres de La Presse. Le contenu vaut son pesant de rire.

Un putsch, rien de moins , N’ajustez pas votre appareil , Folie à trois , Vaudeville à Ottawa

J’arrête ici la liste car je préfère féliciter le travail bien fait. C’est plus aimable et gratifiant même si on rigole moins.😀

Je vais pas non plus perdre mon temps à vous expliquer ce qui cloche dans leur raisonnement et qui démontre des lacunes de connaissances dans la constitution canadienne et un système démocratique parlementaire.  C’est tellement gros que je souris et  je perd le sérieux et l’intérêt pour faire une réfutation sérieuse. D’ailleurs franchement ça ne me semble pas nécessaire. De La Presse, je vais citer aussi des articles intéressants pour donner une image plus réaliste du « spectre journalistique ».

D’abord avec un article plus descriptif : Harper n’a pas dit son dernier mot

Accord historique entre les trois partis de l’opposition de Gilles Toupin

L’exercice de chroniqueur est assez délicat comme celui d’analyste politique. On s’en rend bien compte dans une situation de crise politique aussi exceptionnelle. Le pire pour eux arrive quand ils veulent nous faire sourire des politiciens et qu’on se marre d’eux. Enfin, je n’aurai pas souligner si je ne percevais pas un risque de désinformation de la masse des lecteurs qui m’inquiète.

Dans une démocratie, je me rend bien compte qu’il ne suffit pas d’avoir de bons politiciens, il faut aussi de bons journalistes sinon les gens risquent de passer à côté de la qualité de ses politiciens élus.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s