Crise politique au Canada et myopie des médias français

A part deux messages de l’AFP dans le journal du Figaro, je n’ai rien vu dans l’actualité française (presse et JT) au sujet de cette crise politique majeure au Canada. Je comprend bien que le Canada n’occupe pas la place des États-Unis mais cet écart de traitement avec l’élection américaine du démocrate Obama me choque et me surprend. En effet, le Canada fait partie du G7 et a lancé des accords de coopération étendu avec l’Europe. De plus, le Québec est majoritairement francophone ce qui laisse des possibilités aux médias français de reprendre facilement des textes et vidéo francophones.

Cette crise politique a Ottawa est tout a fait exceptionnel et spéctaculaire. Pourtant rien sur les médias français jusqu’à date. Est qu’ils attendent que cette coalition ait effectivement pris le pouvoir pour parler de cette actualité ? Je le crains.

J’espère qu’au niveau politique français, ils suivent cette affaire qui pourrait amener un nouveau 1er ministre canadien qui aurra une politique radicalement différente de celle de l’équipe conservateur de M.Harper, tant au niveau de la relance économique que sur l’environnement. M.Dion actuel leader du Parti Libéral et probable 1er ministre canadien intérimaire avait lancé il y a 3 mois une campagne « Le Tournant Vert » qui n’a pas eu un bon accueil parmi les électeurs canadiens avec la crise économique mondiale naissante.

Crise à Ottawa – Le pouvoir à trois

Le chef du Parti libéral du Canada, Stéphane Dion, le chef du Nouveau Parti démocratique, Jack Layton, et le chef du Bloc québécois, Gilles Duceppe, ont signé une entente en fin d’après-midi, lundi, au Parlement d’Ottawa, sur la composition d’un éventuel gouvernement de coalition qui succéderait aux conservateurs de Stephen Harper.

Le Bloc québécois s’engagerait à ne pas défaire le gouvernement de coalition avant la fin juin 2010, donc durant 19 mois. Les néo-démocrates et les libéraux, eux, seraient solidaires jusqu’à la fin juin 2011.

Les trois chefs de parti ont précisé à quoi ressemblerait le prochain gouvernement, s’ils renversaient les conservateurs. Une motion de censure déposée par les libéraux sera soumise au vote lundi prochain.

Le premier ministre du nouveau gouvernement serait Stéphane Dion, qui dirigerait un cabinet de 24 ministres, dont 6 provenant du caucus néo-démocrate.

En présentant l’entente formelle de la coalition, le chef libéral a insisté sur l’absence de plan économique des conservateurs pour faire face à la crise économique qui secoue la planète.

Depuis les récentes élections fédérales, il est devenu clair que le gouvernement dirigé par Stephen Harper n’a aucun plan, aucune compétence ni aucune volonté pour répondre de manière efficace à cette crise. C’est pourquoi la majorité du Parlement a perdu confiance envers le gouvernement Harper et estime que la formation d’un nouveau gouvernement qui réagira efficacement, prudemment, rapidement et adéquatement à cette crise économique est nécessaire. Stéphane Dion

PS: Je rappelle que cette crise politique majeure au Canada a débuté le jeudi 27 octobre avec l’énoncé économique à la chambre des communes présenté par le ministre des Finances Jim Flaherty du gouvernement minoritaire conservateur de Stephen Harper.

Opposition leaders discuss coalition government

Publicités

Un commentaire sur “Crise politique au Canada et myopie des médias français

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s